Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP),son aile gauche, et son extrême-droite qui prétend à les remplacer

4 Décembre 2016

Après le cirque des primaires

et avant les élections présidentielles, il y a d'autres scrutins plus sérieux.

Ne l'oublions pas !

Et même s'il n'y avait pas cela : 

Il faut travailler à défendre nos intérêts contre les leurs.

Personnellement, je m'y attelle dès jeudi

sans douter qu'il y aura d'autres dates et d'autres rencontres avec d'autres secteurs d'activité...

Publié par Frédéric Maurin à 11:45am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #primaires , #cgt , #grève , #grève à la poste

2 Décembre 2016

Alu debout ! Avec et pour ECOPLA le 14 décembre à Grenoble

Avec des invités de marque, dont Charles Piaget.

Et, bien sûr, vous toutes et tous !

 

Avant cette date, les plus courageux et ou disponibles noteront qu'une  opération de collage est organisée sur Grenoble le 7 décembre.

Rendez-vous à 17h30 à la Bourse du Travail (32 avenue de l'Europe, 5e étage - Métallurgie).

Votre contact sur place, grand organisateur, l'excellent Patrick Bernard : on l'inonde de notre soutien ici -> ustm@cgtisere.org

Les abonné(e)s le savent bien, il y aura, là encore, du thriller :

 

Fakir N°77 « Macron nous a tuer » : les victimes d’Ecopla témoignent.

Publié par Frédéric Maurin à 22:25pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #alu debout , #ecopla , #fakir , #l'humanité , #emploi

1 Décembre 2016

François Hollande : prendre un peu de recul

C'est bien de se retirer.

D'ailleurs, ici aussi, on va prendre un peu de recul...

D'abord avec cette fleur de la pensée qu'est Le Monde Diplo (qui recule même au Cartel des gauches, 1924, je crois, tout de même...

Bon, vous y tenez à ce point à la photo souvenir ? Hein?

La voilà, vous l'avez !

Eh bien, la voilà !

Une belle campagne commune pour le Traité Constitutionnel Européen (2005).

Tiens, puisqu'on en parle d'ailleurs,

c'était il y a 3 ans.

Le citoyen Todd répondait à cette question :

Vous avez appelé à voter pour François Hollande, voyant en lui « un nouveau Roosevelt », évoquant l’avenir d’un « hollandisme révolutionnaire »… Vous ne le regrettez pas ?

« Non, car il nous a débarrassé d’une droite folle, qui cherchait une issue à son impuissance dans la désignation de boucs émissaires. Mais alors, les vrais problèmes apparaissent à nu : la débâcle économique de la France. Tous les voyants sont au rouge, en France et en Europe. Et la crise de Chypre a fait prendre conscience aux peuples de l’incompétence des gouvernants : un Pierre Moscovici est sans doute sympathique, mais il n’est pas au niveau pour comprendre ce qui se passe dans la zone euro.

Si je suis honnête, je dois reconnaître que la dernière prestation télévisée de François Hollande ne me rend pas optimiste. La politique du gouvernement est vouée à l’échec. L’euro est en train de détruire l’industrie française, et il détruira aussi François Hollande. Sauf que la messe n’est pas dite… J’ai parlé de "hollandisme révolutionnaire" en précisant qu’il n’apparaîtrait qu’après une période de conformisme débouchant sur un échec cinglant. Or on n’en est qu’au début : dans trois mois, ce sera pire, dans six mois, pire encore… La question devient : Hollande aura-t-il encore assez d’autorité pour imposer un revirement ? Le président français est le dirigeant du monde occidental qui, selon les institutions, a le plus de pouvoir, mais son pouvoir est devenu une fiction, il a été annulé par l’euro. Sortir de l’euro serait pour François Hollande la seule manière de reprendre le pouvoir – ce que je lui ai récemment dit, en tête à tête, mot pour mot. »

Enfin, la finance ayant perdu un des ses ennemis mortels (pour en voir un vrai, c'est par ici que vous cliquerez)  la parole, extirpée par Fakir, est laissée à l'un des ses petits soldats :

(soldat de la finance, si vous suivez encore)

10 minutes de vrai journalisme. Rare.

 

Publié par Frédéric Maurin à 23:11pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #hollande , #élections présidielles , #ps , #Parti Socialiste , #primaires

30 Novembre 2016

Allez Vladimir, un sourire !

Encore une coupe, Vladimir Vladimirovitch ?

Bon, d'accord, il est un peu tôt pour interrompre le deuil.

La photo, c'est pour illustrer le propos du rédacteur de Ruptures

où il est question, encore ! , de L'Union Européenne...

Les «parlementaires» de Strasbourg ne représentent donc rien ni personne. Qu’ils soient formellement élus ne change rien à l’affaire. Du reste, les électeurs ne s’y trompent guère, qui boycottent massivement ce scrutin quinquennal – plus de 57% d’abstentions en 2014. Et si l’on décidait d’abolir cette docte assemblée, il n’y aurait pas le plus petit mouvement populaire pour s’en émouvoir.

Publié par Frédéric Maurin à 10:58am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #ruptures

26 Novembre 2016

Fidel CASTRO

Certainement la biographie de référence, laissant une large place à l'intéressé.

Un travail d'Ignagio Ramonet  qu'on ne présentera pas.

« Ce livre est une semence qui va germer »

Maintenant un peu de musique, évidemment....

Et sur un autre balèze, où le boss de Cuba n'en est pas moins cité...

Publié par Frédéric Maurin à 22:36pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #fidel castro , #ignacio ramonet , #le monde diplomatique , #cuba

24 Novembre 2016

Fillon, démission !

Le Grand Charb : toujours prémonitoire !

Répétons-le en coeur : Charb est grand !

Ceci étant posé, je ne vais pas m'étendre car tout a été dit sur Fillon François:

Le caractère antisocial, anti-pauvres, anti-prolos, anti-syndicaliste primaire...

(je vous laisse le soin d'allonger la liste car je dois écrire un long mot sur La Sociale, comprenez que je n'ai pas que çà à foutre et d'autres chats à fouetter)

de son "programme"

...ces caractères sont connus.

Même Juppé les dénonce c'est dire ! Aussi, répétons-le, laissons-les se démerder entre eux.

On ne pleurera pas non plus sur triste destin de celui qu'on qualifiait de  "gaulliste social", cela n'existe pas.   Cela aurait pu exister, mais ailleurs et hier.

On peut et on va peut-être le regretter mais, François Fillon, ce n'est qu'une mutation dégénérescente et envahissante du sarko-lepénisme.

Un seul motif de satisfaction, outre les 0,3% dont Coppé a écopé, le slogan. Ce slogan : Fillon, démission !

Ah, Fillon, démission !

C'est quand même, je crois que vous en serez d'accord, plus élégant que Juppé Enc.lé !

Les rimes en "é", c'est risqué (et ne dites pas le contraîre, j'ai vu de quoi vous êtes capables quand vous êtes dans la rue)

Préparez vos caisses de grève, si vous ne voulez pas l'avoir dans le FillON.

Même Le Parisien en parle :

et pourtant, Dieu sait si Le Parisien sait se montrer sélectif...

Fillon ? L'avenir à reculons !

Publié par Frédéric Maurin à 10:22am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #fillon , #primaires , #droite , #austérité , #grève

18 Novembre 2016

FUCK AUSTERITY !

Nous avons assisté à un concours Lépine pour savoir qui trouverait les meilleures astuces afin de convaincre les Français qu’il faut encore se serrer la ceinture.

L'austérité - pas pour tous - c'est maintenant !

Alors, au lieu d'aller voter bêtement pour celui qui vous tondra le mieux, on va écouter un peu de musique ce Dimanche.

et ceci au moins pour deux raisons.

La première, c'est que vous avez échappé à la séance photo de vacances et que cet oubli doit être réparé : nous avons eu la chance d'assister au concert de Luca Bassanese et sa bande à Via Reggio par une chaude nuit d'août.

(et ce n'était pas la fête de l'Unità)

Et çà, cela mérite d'être partagé.

Tenez, ma préférée, écoutez voir :

La seconde raison, c'est que ce "On lâche rien" transalpin ne doit pas être cantonné à la Ville éternelle.

Plus entrainant que Benoît XVI (bon, c'est assez facile) et plus proche de nous que François Ier 

Donnons-lui le Bon Dieu sans confession.

Et même mieux : Santo subito !

 

 

Il aurait toute sa place dans nos contrées.

 

Publié par Frédéric Maurin à 08:32am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #luca bassaneses , #austérité , #crise , #primaires

14 Novembre 2016

Droite : Les primaires, c'est secondaire

Un rappel qui s'impose, leur cirque électoral approchant...

au besoin, j'ajoute quelques éléments d'analyse :

"Il ne fait désormais plus aucun doute que les qualifiés pour le deuxième tour de la primaire seront, selon un sondage Sofres, Monsieur Juppé qui a largement devancé Monsieur Sarkozy. Leur programme, c’est du Hollande. Qui lui-même a fait du Sarkozy. C’est-à-dire donner aux riches en prenant aux pauvres. On ne peut donc pas parler d’ « alternance » entre la gauche et la droite, mais de rotation. On prend les mêmes et on recommence pour faire pareil. On tourne en rond, ils sont, sur l’essentiel, d’accord sur tout.

Nous avons assisté à un concours Lépine pour savoir qui trouverait les meilleures astuces afin de convaincre les Français qu’il faut encore se serrer la ceinture."

... pour dissiper l'écran de fumée, la suite ici :

la synthèse en image

Publié par Frédéric Maurin à 23:05pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #primaires , #droite , #juppé , #sarkozy

12 Novembre 2016

Pas vu à la télé

où l'on ne parle pas que politique...

Ici, l'autisme :

Bien vu.

A force de fustiger, souvent à juste titre, les médias aux ordres, le citoyen  Mélenchon tente de les remplacer.

S'il venait, à la surprise générale, à ne pas parvenir à l'Elysée, peut-être une seconde carrière ?

Publié par Frédéric Maurin à 09:54am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #mélenchon , #médias aux ordres , #pas vu à la télé , #la france insoumise , #autisme

9 Novembre 2016

Trump

Première fois que je renvoie à Russia Today.

Mais quand c'est le rédac-chef de Ruptures  qui s'y exprime et qu'il y en a eu une énorme, de rupture, il fallait bien que cela arrive...

 

Spécialiste des questions européennes, Pierre Lévy analyse les raisons de la défaite d’Hillary Clinton, un résultat catastrophique pour les élites mondialisées, en particulier à Bruxelles, Paris et Berlin.

Beaucoup a déjà été dit sur le véritable séisme que constitue l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Il est sans doute encore un peu tôt pour bien en évaluer toutes les conséquences.

C’est en revanche plutôt le moment de revenir sur ce qui a abouti à la défaite d’Hillary Clinton. Cette dernière était sans conteste la candidate de toutes les élites dirigeantes – politiques, économiques et médiatiques. La campagne ayant opposé les deux candidats a été régulièrement qualifiée de basse, vile, honteuse… Mais que dissimulent en réalité ces qualificatifs ? Et qu’a révélé de nouveau – et peut-être de significatif pour l’avenir – cette année pré-électorale ?

Deux éléments notamment peuvent être soulignés. Le premier est que la bataille a tranché avec le traditionnel affrontement qui, à chaque échéance, voit concourir deux camps que tout rapproche, des méthodes de campagne jusqu’aux orientations politiques de fond : thèmes et slogans interchangeables entre l’âne et l’éléphant, moyennant une dose de marketing pour donner le change aux électeurs en réalité de moins en moins dupes.

la suite ici :

pour l'économie, c'est l'aventure...

ou, autrement dit, c'est balbutiant...

Élection de Trump : la démondialisation balbutiante

Publié par Frédéric Maurin à 22:10pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #trump , #usa , #ruptures , #alternatives économiques , #pardem