Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

9 Décembre 2013

Municipales : le changement, c'est maintenant ?

Même à l'échelon d'une petite ville, c'est amusant, les "éléments de langage", (pour reprendre une expression qui a eu cours lors du dernier quinquennat)

Les mots changent, mais c'est un peu la même ritournelle, le même air.

Tenez, prenez un tract à dominante verte, quoique multicolore, avec du jaune, du violet, un tournesol... :

"Ce sont les mêmes qui gèrent notre ville sans partage depuis 68 ans. Il est temps de changer"

Un autre tract, jaune-vert-violet aussi, flanqué d'une (discrète) rose au poing :

"...nous avons tenté de changer la logique à l'oeuvre dans notre ville au sein d'une majorité dirigée malheureusement sans partage par certains élus communistes"..."C'est pourquoi, le temps est venu d'une nouvelle ère pour notre commune".

Et encore un tract, qui s'embarrasse moins sur les couleurs, puisqu'il s'intitule d'emblée, "La couleur du bon sens", (le bon sens qui est comme on sait la chose la mieux partagée, contrairement à la modestie) :

"la coalition locale de gauche qui administre notre ville depuis plus de 60 ans n'a pas pour autant montré l'image d'une démocratie moderne..." Faire le ménage dans la Mairie, c'est d'abord faire dégager l'équipe en place PCF-PS et leurs alliés"

Les expressions diffèrent mais on entend une même petite musique, comme une variation sur le thème "68 ans, cela suffit", qui ne m'est pas totalement inconnue.

Ainsi, en 2007, 5 mois après le triomphe de Nicolas Sarkozy, un numéro 2 du MEDEF précisait également son programme :

" Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. " Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !"

Source: voir lien ci-dessous.

Tout cela pour dire que, même quand on a la chance d'habiter loin de Neuilly et de n'avoir ni les moyens ni l'envie de déjeuner au Fouquet's, on a l'impression que, même à côté de chez soi, il y a des candidats pour terminer ce boulot.

Et vous n'imaginez pas comme cela peut-être parfois pénible...

Publié par Frédéric Maurin à 10:03am
Avec les catégories : #ump , #ps , #modem , #municipales , #cnr

commentaires