Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

9 Mars 2014

Journée de la femme: lettre à Séverine

Journée de la femme: lettre à Séverine

Je n'ai rien fait de particulier pour ce 8 mars.

Si, j'ai lu cela :

A Nevers, une candidate FN s'affiche avec un drapeau nazi

C'est une histoire plutôt triste, celle de cette Séverine de Nevers.

Séverine, de Nevers, c'est une simple candidate Front National sortie brusquement de l'anonymat.

Je sais peu de choses d'elle :

elle pose en photo, devant un blindé.

elle boit tristement sous un drapeau nazi

elle écrit aussi :

"a lèse pour tous dézingué dans les cités [...] mdr sa ferais du ménage et sa nous défoulerais [...] tu m'étonne a coup de para dans leurs face de rat (sic)."


Toute croix gammée mise à part, Sèverine, tu ne sembles pas franchement heureuse sur cette photo d'apéritif où rien de fraternel et de convivial n'est suggéré.
Pas un livre. Juste l' image d'une éclipse : c'est un message? Oui, quelque chose a l'air d'éteint chez toi.


Combien de verres avant cette prise de vue? Après cette prise de vue? Et la veille? Le lendemain?

Séverine, des gens peuvent t'aider à retrouver estime de toi et, partant, à (re) construire une relation apaisée avec les autres.

Sortie de la mécanique de l'ivresse sans joie sans cesse répétée, où tu penses par l'hébétude apaiser tes ruminations morbides, tu pourras à nouveau sourire à la vie, aimer et être aimée.

Et pourquoi pas découvrir, oui pourquoi pas, les richesses d'une langue française que tu ne sembles pas soupçonner. Une culture que des écrivains d'horizons divers, (d'Hugo à Senghor, de Zola à Ben Jelloun) ont fécondée, sublimée, partagée.

Pourquoi pas. Et tant d'autres possibles te seront offerts si, et seulement si, tu décides, toi et toi seule et maintenant, de t'en sortir.

Bon Séverine de Nevers, je te laisse.
Cela fera 43,70 euros.
Reviens sur Rupture Tranquille 3 fois par semaine. Tout rendez-vous manqué te seras facturé.
Evidemment, inutile de revenir si je me trompe. Au cas où tu ne serais pas une vraie paumée mais vraiment une facho.
Je n'aurais alors plus que ce poème à t'offrir...

Femme du monde ou bien putain
Qui bien souvent êtes les mêmes
Femme normale, star ou boudin,
Femelles en tout genre je vous aime
Même à la dernière des connes,
Je veux dédier ces quelques vers
Issus de mon dégoût des hommes
Et de leur morale guerrière
Car aucune femme sur la
planète
N´ s´ra jamais plus con que son frère
Ni plus fière, ni plus malhonnête
A part peut-être Madame Thatcher Séverine de Nevers

Femme je t´aime parce que
Lorsque le sport devient la guerre
Y a pas de gonzesse ou si peu
Dans les hordes de supporters
Ces fanatiques, fous-furieux
Abreuvés de haines et de bières
Déifiant les crétins en bleu,
Insultant les salauds en ve
rt
Y a pas de gonzesse hooligan,
Imbécile et meurtrière
Y´en a pas même en grande Bretagne
A part bien sûr Madame Thatcher Séverine de Nevers

Femme je t´aime parce que
Une bagnole entre les pognes
Tu n´ deviens pas aussi con que
Ces pauvres tarés qui se cognent
Pour un phare un peu amoché
Ou pour un doigt tendu bien haut
Y´en a qui vont jusqu´à flinguer
Pour sauver leur autoradio
Le bras
d´honneur de ces cons-là
Aucune femme n´est assez vulgaire
Pour l´employer à tour de bras
A part peut être Madame Thatcher Séverine de Nevers

Femme je t´aime parce que
Tu vas pas mourir à la guerre
Parc´ que la vue d´une arme à feu
Fait pas frissonner tes ovaires
Parc´ que dans les rangs des chasseurs
Qui dégomment la tourterelle
Et occasionnellement les Beurs,
J´ai jamais vu une feme
lle
Pas une femme n´est assez minable
Pour astiquer un revolver
Et se sentir invulnérable
A part bien sûr Madame Thatcher Séverine de Nevers

C´est pas d´un cerveau féminin
Qu´est sortie la bombe atomique
Et pas une femme n´a sur les mains
Le sang des indiens d´Amérique
Palestiniens et arméniens
Témoignent du fond de leurs tombeaux
Qu´un génocide c´est masculin
Comme un SS, un torero
Da
ns cette putain d´humanité
Les assassins sont tous des frères
Pas une femme pour rivaliser
A part peut être Madame Thatcher Séverine de Nevers

Femme je t´aime surtout enfin
Pour ta faiblesse et pour tes yeux
Quand la force de l´homme ne tient
Que dans son flingue ou dans sa queue
Et quand viendra l´heure dernière,
L´enfer s´ra peuplé de crétins
Jouant au foot ou à la guerre,
A celui qui pisse le plus loi
n
Moi je me changerai en chien si je peux rester sur la Terre
Et comme réverbère quotidien
Je m´offrirai Madame Thatcher Séverine de Nevers

8 mars d'accord, mais faut pas exagérer non plus

Publié par Frédéric Maurin à 23:41pm
Avec les catégories : #front national , #extrême-droite , #municipales

commentaires

BZH29 10/12/2015 13:20

Le programme M.LePen : pourrir la vie du gouvernement ..... comme c'est beau la politique !

ben 12/05/2014 08:10

A quand un billet aussi critique sur une racaille des cités taguant une croix gammée sur un temple juif ?

Frédéric Maurin 12/05/2014 10:18

Rupture tranquille ne peut accueillir toute la racaille du monde. Je me limite à celle qui prétend occuper des responsabilités électives. Les autres relève pour le moment de l'Intérieur

Rémi D. 14/03/2014 15:06

À propos de langue française... Ce n'est pas parce qu'un poutre vous a sauté aux yeux chez Sandrine de Nevers que certaine vénielle "paille" n'agresse pas l'orthographe :
"Une culture que des écrivains d'horizons divers, (d'Hugo à Senghor, de Zola à Ben Jelloun) ont fécondé, sublimé, partagé."
Ben oui, il me semble que Hugo et Senghor, écrivant cette phrase, auraient, eux, mis un "E" à fécondé, sublimé et partagé (accord avec le féminin de "culture", COD placé AVANT les verbes) !
Sourire ;-)

Frédéric Maurin 14/03/2014 19:51

Oui ! Je suis inexcusable. Comme Séverine, je ne me suis pas relu. Je m'inflige l'intégrale de Renaud Séchan en pénitence et corrigerai à l'occasion.
N'hésitez pas à traquer d'autres pailles (faites-en quand même bon usage...) sur mes dernières publications.
Merci pour tout.

Anne Onime 11/03/2014 09:27

Lire cette citation m'a fait mal à mon bescherelle...Après je pense qu'il y en a beaucoup des comme ça, qui vont voir des blindés en étant blindés d'alcool.

Frédéric Maurin 11/03/2014 20:43

Attention, je ne fais que formuler une hypothèse. Elle écrit peut-être en toute lucidité,c'est un risque.
Oui,c'est attristant mais,après coup (oups!), imaginer Séverine adjointe FN à la culture (ou à l'éducation, ou conseillère déléguée au développement social des quartiers...) me fait rire comme rarement. En fait, la meilleure lutte à envisager contre le FN serait-elle de leur laisser des responsabilités ???