Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

14 Mai 2014

Conférence "Aux origines du carcan européen" le 20 mai

Conférence "Aux origines du carcan européen" le 20 mai

A l'invitation du

Comité de Résistance à l'UE

Ce mardi 20 mai à 21h à la Maison Des Associations de Grenoble, rue Berthe de Boissieux (entrée libre et gratuite)

CONFÉRENCE PUBLIQUE

d' ANNIE LACROIX RIZ historienne,

professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Paris VII Denis Diderot

autour de son ouvrage Aux origines du carcan européen

...désolé, pour le moment je n'ai que la 4ème de couverture à livrer :

L’union européenne a été présentée aux Français sous le jour engageant du « Plan Marshall », ennemi de la misère et de la servitude des peuples européens. Son objectif aurait cadré avec le projet, pacifique des « pères de l’Europe », Jean Monnet, Robert Schuman, Konrad Adenauer, etc., appliqués à proscrire défnitivement les guerres qui avaient endeuillé et affaibli le Vieux Continent de 1914 à 1918 puis de 1939 à 1945.
La paix serait garantie par la protection américaine, gage d’une liberté refusée aux peuples « de l’Est » soviétisés.
Cette union fondée sur la « libre concurrence » entre égaux, en lieu et place des puissants cartels, se débarrasserait du Comité des Forges des sidérurgistes et marchands de canons enrichis par les guerres mondiales : mettant fin aux crises et aux guerres, elle vaudrait à tous la prospérité et « le pain blanc », bref, l’Eldorado. Seule la récente crise, née d’une « épidémie » financière, aurait fait « dériver » ce noble projet, au risque de compromettre ses objectifs initiaux.
« Dérive » récente d’une « Europe sociale » ou « alibi européen » indispensable, à l’ère impérialiste, à la maximisation du profit monopoliste et à la guerre aux salaires ?
Le présent ouvrage décrit, sources à l’appui, la stratégie, depuis le début du xxe siècle, d’effacement du grand capital français devant ses deux grands alliés-rivaux hégémoniques, l’Allemagne et les États-Unis, si précieux boucliers sociopolitiques.

Publié par Frédéric Maurin à 10:13am
Avec les catégories : #ue , #grenoble , #élections européennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires