Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

2 Mai 2015

La Grèce: une chance pour les banques

Je ne prétends pas réinventer l'eau chaude mais rappelons que si la dette publique n'existait pas, les capitalistes (qui apprécient l'argent facile et rêvent d'un capital fructifiant sans les dérangements du travail) se presseraient de l'inventer...

« La dette publique, en d’autres termes l’aliénation de l’État, qu’il soit despotique, constitutionnel ou républicain, marque de son empreinte l’ère capitaliste. (…) Comme par un coup de baguette magique, elle confère à l’argent improductif un talent procréateur qui le transforme en capital, sans qu’il ait besoin de s’exposer au dérangement et aux risques des investisseurs industriels et même des placements usuraires ». (Marx, Le Capital).

RESTRUCTURATION DE LA DETTE GRECQUE : BÉNÉFICE SUR TOUTE LA LIGNE POUR LES CRÉANCIERS

Par Xavier Dupret, économiste belge. Etude diffusée par le Mouvement politique d’émancipation populaire (MPEP) avec l’accord de l’auteur.

Les relations tumultueuses du gouvernement grec avec ses créanciers font couler
beaucoup d’encre. Un mythe, à gauche, veut par exemple que les créanciers aient presque totalement effacé le coût de la restructuration de la dette grecque. Cette conclusion repose sur une observation superficielle de l’accord conclu en avril 2010 entre le gouvernement grec et ses créanciers. A cette époque, comme d’ailleurs aujourd’hui, cinq ans après, en avril 2015, le gouvernement grec était au bord de la cessation de paiement. Il avait demandé l’assistance du FMI. De violentes mesures d’austérité étaient alors prises en contrepartie de cette « aid
e ».

L’étude de Xavier Dupret montre que les créanciers privés d’Athènes ont en réalité retiré, aux termes de l’opération, plus qu’ils n’ont été contraints à devoir lâcher initialement, l’accord a été très profitable pour eux.

Publié par Frédéric Maurin à 06:16am
Avec les catégories : #grèce , #banque , #Union européenne , #dette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

bob 05/06/2015 19:10

Tu rêves Charles .. c'est avec la dette qu'ils "nous" tiennent politiquenent .. tant que les gens y croient .. y a bon le système

Plus de "respect de ses obligations" ... plus de respect pour le système ... système foutu