Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

6 Juin 2015

Congrès du PS : je n'ai rien à dire

un peu de délicatesse...
un peu de délicatesse...

alors là aussi autant le faire savoir !

J'applique le minimum syndical pour diverses raisons...et laisse, avec plaisir, la parole aux experts dans ce domaine :

" Depuis le référendum de 1992 sur le traité de Maastricht et en fait depuis 1983, le Parti socialiste refondé à Epinay en 1971 ne peut plus se dire socialiste, ce que Manuel Valls a d'’ailleurs entériné quand il a proposé que le Parti socialiste change de nom. Le PS bénéficie d'’une rente de situation institutionnelle : il revient aux affaires quand le rejet de la droite est trop fort, en 2012 par exemple. A défaut de projet social, il propose des réformes sociétales. Depuis 1984, le Front National file sa pelote. Jean-Luc Mélenchon, malgré ses qualités de tribun, a échoué à faire surgir un « Syriza » à la française. Nous allons donc entrer dans une zone de tempêtes politiques. "

Ha si, tiens :

l'important au Parti Socialiste, c'est surtout ce qu'il ne s'y passe pas :

Allez savoir pourquoi...

Publié par Frédéric Maurin à 10:45am
Avec les catégories : #Ps , #Parti Socialiste , #hollande , #Union européenne

commentaires