Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

Pieces et Mains d'Oeuvre

se méfie des voitures intelligentes (et pas seulement des voitures)

s'organise contre Linky...

Bonjour, Et d’abord, rendez-vous aux habitants de toute la cuvette, le samedi 30 avril, à 14 h, place Félix Poulat, à Grenoble, pour un rassemblement d’information et de refus du compteur Linky (voir l’invitation : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=829). Ce rassemblement est organisé par Grenoble anti-Linky, qui réunit pour la circonstance des opposants de toute la métropole grenobloise, afin de dénoncer le soutien des élus aux coups de force et mensonges d’ERDF. Il se passe dans toutes les communes de l’agglo ce qui se passe dans toutes les villes du pays. Un mouvement étonnamment vif et multiple de groupes et d’individus qui cherchent, s’informent, échangent, et refusent de s’en laisser conter face à la morgue des technocrates, élus et experts. Certains maires et conseillers municipaux partagent le refus des réfractaires. Devant cette fronde grandissante, ERDF tente de passer en force et en vitesse. A Saint-Nizier, Eybens, Echirolles, Saint-Martin-d’Hères, Pont-de-Claix, Fontaine, Seyssins, La Villeneuve, etc., des gens tâchent de résister aux pressions, menaces et harcèlements téléphoniques de ERDF et aux « visites » des techniciens qui n’hésitent pas à changer les compteurs en leur absence. ERDF achète avec notre argent des publicités mensongères dans Le Daubé, qui publie en prime les boniments d’Olivier Masset, directeur d’ERDF Isère (13/03/2016, 14/04/2016). Ce sont ces publicités mensongères que nous avons corrigées et retournées dans notre appel à rassemblement. Les opposants à Linky ont déjà maintes fois exposé leurs raisons sanitaires, économiques, politiques ; ainsi que leur refus de confier leurs données personnelles à ERDF. Nous, Pièces et main d’œuvre, nous soulignons le rôle du techno-gratin dans la décision politique de faire Linky (notamment François Brottes et Geneviève Fioraso, députés socialistes de l’Isère) ; ainsi que le rôle technologique du « Laboratoire grenoblois » dans la fabrication locale de Linky par l’entreprise CG à Fontaine (notamment GEG, Schneider Electric, l’INPG, CapGemini, STMicroelectronics, Atos Worldgrid, etc.) Il est normal qu’Eric Piolle, le maire « écologiste » de Grenoble, ancien cadre de Hewlett-Packard, que Renzo Sulli, maire communiste d’Echirolles, que les élus rouges, roses, verts de la Métro soutiennent l’imposition du compteur Linky au nom de « la transition énergétique ». Face aux catastrophes provoquées par 200 ans de ravage industriel, les technocrates n’ont qu’une solution : la fuite en avant technologique. Le compteur Linky, « intelligent », n’est qu’une maille de la Smart City, « intelligente » ; de la ville-machine dans un monde-machine où ils veulent nous enfermer, hommes-machines et si faciles à piloter. Bref, l’Enfer Vert est pavé de bonnes intentions. Quant à nous, simples humains, nous entendons garder la maîtrise de nos vies et ne pas nous en remettre aux systèmes, si « intelligents » soient-ils. Merci de faire circuler, Pièces et main d’oeuvre Lire aussi : - Linky, la filière grenobloise : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=751 - Linky : lettre à ERDF : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=823 - Humanité 2.0 : Linky, l’Enfer Vert et le techno-totalitarisme : <http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=423 - IBM et la société de contrainte : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=253 - L’Enfer Vert, un projet pavé de bonnes intentions, par TomJo (Editions l’Echappée) : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?rubrique8

J'en avais parlé à diverses reprises...

Mais toute une série d'articles, celui-ci par exemple, 

 http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Protestation_devant_les_libertaires_d_aujourd_hui_sur_les_capitulations_devant_l_islamisme-2.pdf

mérite qu'on s'y attarde.

Voici donc un menu consistant...

 

Voici le catalogue de nos pièces détachées pour la période 2000-2015, à destination des lecteurs qui souhaitent commander les versions papiers de nos textes, enfouis dans les profondeurs du site www.piecesetmaindoeuvre.com. Nous avons regroupé ces centaines de pièces écrites par nos amis et nous-mêmes en 68 recueils thématiques numérotés (format A5, couverture cartonnée 250 g.).

Amis de l’écrit et ennemis de l’écran pourront ainsi vérifier par eux-mêmes ce que nous avons dit et publié depuis quinze ans : enquêtes, tracts, analyses, faits, commentaires, informations et prises de position, appels, actions et campagnes. Nous n’avons rien supprimé ni modifié : nous ne réécrivons pas notre histoire.

A relire ces quinze années, on est frappé par l’emballement de l’accélération technologique. Les lecteurs d’ailleurs ne seront pas dépaysés ; ce qu’on nommait dans les années 1960 le « laboratoire grenoblois » ayant métastasé dans toutes les « métropoles de l’Hexagone ». Nous avons la mélancolie de voir ainsi confirmées les « prophéties de malheur » des Cassandres luddites – mais il est vrai que Cassandre ne s’est jamais trompée dans ses prédictions. La matière de ces enquêtes reste aussi riche et précieuse aujourd’hui à qui veut comprendre où va le monde où nous vivons.

Qui paye les violons, commande la musique. Pour mémoire, personne ne nous paye. Nous ne sollicitons pas de subventions de pouvoirs publics ni de mécènes privés, fussent-ils « alternatifs ». Nous ne percevons pas de cotisations d’adhérents. Nous ne harcelons pas nos lecteurs d’incessants appels à dons et à souscriptions. Nous n’existons pas pour exprimer leurs opinions mais les nôtres, fondées sur nos enquêtes et notre activité critique. Nous acceptons les dons sans contrepartie, comme celui d’un ami chercheur, lauréat d’un prix « Art et sciences », qui nous remit 2000 € de sa récompense. Ainsi, même si des lecteurs ne sont pas toujours d’accord avec nous, ils peuvent toujours avoir foi dans notre liberté et notre intégrité.

En dehors de la librairie (livres, films, cartes postales, brochures), quatre rubriques composent le fonds d’où nous tirons ces pièces détachées : Service compris recueille des articles d’autres sites et de la presse commerciale, que nous reproduisons à peu près sans commentaire. C’est de la matière brute que nous jugeons utile à l’information et à la réflexion de nos lecteurs. Documents rassemble des enquêtes d’histoire, des textes de critique sociale et tout d’abord, de critique des technosciences, puisque celles-ci sont aujourd’hui la poursuite de la politique par d’autres moyens. Du contrôle à la contrainte. Nécrotechnologies archive nos interventions contre tel produit, telle activité, telle conséquence de l’emballement technologique, du nucléaire aux NBIC, de la biométrie aux implants cérébraux, des RFID au monde-machine. Du cas de figure au système technicien. Faits divers chronique le ravage du territoire, la destruction de la ville, de la vallée, des massifs, des forêts, etc., dans la gueule du capitalisme technologique et planétaire. On ne peut pas défendre une « zone » naturelle sans attaquer la technocratie, le complexe scientifico-industriel qui, sans relâche, change la vie et transforme le monde, à coups d’innovations techno-marchandes.

Nous sommes conscients de la défaite qu’il y a à se servir d’un site Internet pour appeler à la déconnexion générale. Il faut vivre contre son temps à défaut de pouvoir s’en abstraire, et nous vivons à l’ère technologique. C’est notre défaite qui constitue l’objet d’ensemble de notre enquête, et la recherche incessable d’une issue de secours. Le site « Pièces et main d’œuvre » constitue un fonds d’archives en ligne ; il n’existe que par défaut. Nous avons toujours diffusé nos textes sur papier, et recommandé à nos lecteurs de les imprimer. Ils peuvent désormais nous commander également ces pièces détachées, pour les conserver et les faire circuler.

Pour ouvrir le catalogue, cliquer sur l’icône ci-dessous.

Publié par Frédéric Maurin
Avec les catégories : #pmo , #pieces et main d'oeuvre , #linky , #technologie , #écologie , #google , #amazon , #gafa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :