Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

10 Novembre 2015

Les élections, c'est maintenant !

Je sais que vous brûlez d'impatience.

Puisque la droite a déjà gagné les élections régionales alors autant voter dès maintenant pour leurs meilleurs pourvoyeurs de voix :
Vous avez jusqu'au 2 décembre pour désigner les pires entreprises de l'année 2015 !

Les Prix Pinocchio du Climat ont pour but d’illustrer et de dénoncer les impacts négatifs des activités d'entreprises multinationales, spécialement celles qui se blanchissent avec un discours « vert ».

A l’occasion de la tenue à Paris des négociations internationales sur le climat (COP21), l'édition spéciale "climat" des Prix Pinocchio cible les entreprises dont les activités ont un impact direct sur le climat et les communautés à travers le monde, et celles dont l’influence, à travers le lobbying, la promotion de fausses solutions et le greenwashing affaiblit et détruit les politiques climatiques et sape les actions sur le changement climatique.

Catégorie "Lobbying"
  • Total et le "gaz propre"
  • Avril et les agrocarburants
  • Chevron et le fracking
Catégorie "Greenwashing"
  • Engie et les centrales à charbon
  • EDF et le nucléaire "sans CO2"
  • Yara et l'agriculture "climato-intelligente"
Catégorie "Impacts Locaux"
  • BNP Paribas et le charbon en Inde
  • Shell et le pétrole au Nigeria
  • Anglo American et les mines en Colombie
Jusqu'au 2 décembre 2015, votez sur www.prix-pinocchio.org
Navré, tout le monde ne pas concourir (et encore moins gagner) chaque année...
Et, pour les plus attardées, il faudra encore faire quelques efforts...
Ne prenez pas cela pour une consigne de vote, mais la BNP mérite d'être saluée pour la constance de sa participation...

Publié par Frédéric Maurin à 10:14am
Avec les catégories : #élections , #écologie , #cop 21

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires