Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

2 Décembre 2015

Palmyre vaut bien un pipe ?

Palmyre vaut bien un pipe ?

Un pipe-line, vous aviez compris.

Ci-dessous, un court extrait d'un entretien publié dans le n°2 de Ruptures

"S’il y a un bain de sang en Syrie, c’est parce qu’il y a des intérêts géostratégiques à l’œuvre, notamment dans le domaine énergétique.

Vous vous souvenez surement du projet de gazoduc datant de 2009 soutenu par les Etats Unis, et impliquant une collaboration entre le Qatar, la Turquie et l’Arabie Saoudite.

C’est une entreprise gigantesque, des tronçons existent déjà du reste. Ce tracé visait à contourner la Russie pour acheminer du gaz du Golfe Persique – principalement en provenance du Qatar, numéro 2 mondial de la production gazière – vers l’Europe de l’Ouest, via un raccordement à Nabucco (le projet de tube européen dont l’objectif était de desserrer la dépendance au gaz russe).

Le gazoduc « qatari » doit passer par la Syrie mais Bachar el-Assad s’y est opposé, pour privilégier le partenariat avec la Russie.

Cela explique le soutien du Qatar aux « rebelles ».

Mais il s’agit en fait d’affaiblir la Russie qui, si le projet voyait le jour, serait en grande partie chassée du marché européen de l’énergie. Si la Russie était ainsi écartée, cela aurait des répercussions économiques et géostratégiques considérables.

C’est bien ce que recherchent les puissances occidentales, les Etats- Unis en tête."

Palmyre vaut bien un pipe ?

Les abonnés ont déjà reçu le numéro 4.

Publié par Frédéric Maurin à 22:37pm
Avec les catégories : #syrie , #turquie , #qatar , #gaz , #ruptures , #bastille République Nations , #daech

commentaires