Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

4 Avril 2016

L'hélicoptère, c'est compliqué !

L'hélicoptère, c'est compliqué !

vous n'imaginez pas à quel point !

Heureusement, on vous explique tout

où l'on retiendra notamment que

Cette monnaie unique pose donc la question de l’existence du dilemme suivant : soit elle est maintenue, et elle aboutira au triomphe de la rente et à la répression des salaires (comme on peut le voir avec la loi « El Khomri »), soit elle disparaît et cette situation ouvre la voie d’une nouvelle politique, mais qui sera caractérisée par la répression de la finance (ou plus précisément par sa forte réglementation). De fait, la politique de validation massive des dettes privées, que l’on désigne sous le terme de quantitative easing ou plus récemment d’helicopter money, est une politique qui a été mise en œuvre dans les années 1950 et 1960, mais qui ne se conçoit que dans le cadre d’une profonde réglementation de la finance[29]. Cette politique passe par un financement direct par la Banque Centrale du déficit budgétaire de l’Etat, déficit qui est utilisé alors pour financer des investissements publics ou pour aider au développement d’activités économiques[30] qui ont été identifiées dans le cadre d’un « Etat stratège »[31]. Mais, cela implique aussi, si l’on ne veut que ces mécanismes ne soient détournés de leur fonction première, que l’on soit dans un cadre de forte réglementation financière[32]. Tel est, en tous les cas, le bilan que l’on peut tirer de l’expérience française d’après-guerre[33].

La question de la politique monétaire ne se limite pas au choix de certains instruments. Elle implique la définition d’options stratégiques. Telle est la réalité sous-jacente au débat sur « l’hélicoptère monétaire ». Mais, la capacité des Etats de choisir ces options, et si possibles des options qui soient cohérentes avec leur situation particulière, implique que ces Etats retrouvent – quand ils l’ont perdu – leur souveraineté monétaire. Le débat sur les instruments de la politique monétaire n’est qu’une autre manière de poser celui sur l’existence ou la dissolution de l’Euro.

Publié par Frédéric Maurin à 21:07pm
Avec les catégories : #kamasutra , #Jacques Sapir , #euro , #banque , #hélicoptère