Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

9 Juillet 2016

Un Rocard, sinon rien ?

Au début, j'osais pas.
Mais c'est l'été, les vacances, tout çà...alors voilà. J'ai pas pu me retenir...

Michel Rocard donc, dans son livre « Réponses pour demain » publié en mars 1988, écrivait (page 95) :

« Au niveau de la branche, les négociations collectives sont particulièrement actives. Mais beaucoup de bons esprits, du côté du patronat ou du gouvernement actuel, souhaitent l’affaiblissement des négociations de branche au profit des négociations d’entreprise. Qui ne voit les dangers d’une telle évolution ? La négociation d’entreprise fait courir tous les risques économiques : celui du dumping social d’un côté, qui permet aux entreprises de casser les prix au détriment des hommes, celui de l’échelle de perroquet de l’autre, qui conduit aux surenchères. La négociation d’entreprise sans négociation de branche, c’est aussi la disparition de toute protection pour ceux qui travaillent dans des entreprises où les travailleurs sont mal représentés. Il est donc nécessaire de maintenir, voir de relancer les négociations de branches. »

Malheureusement, depuis lors, Rocard a aussi dit tout et n'importe quoi, allant même jusqu'à soutenir la loi travail.

Triste fin.

Mission accomplie ?
Mission accomplie ?
Autrement dit :

Publié par Frédéric Maurin à 21:22pm
Avec les catégories : #rocard , #loi travail

commentaires