Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

28 Janvier 2017

DPD : c'est pas gai !

Témoignage édifiant publié sur l'OBS :

Tout y est :

"Avant, j’aimais mon travail. Aujourd’hui, j’ai envie de pleurer dès que j’en parle".

"Nous sommes payés pour travailler 7h45 par jour et la direction nous impose des secteurs qui nécessitent 10 heures pour être couverts entièrement. Lorsque nous dépassons ces heures, non seulement nous ne sommes pas payés, mais nous bénéficions en prime d’un rappel à l’ordre. "

"Licenciements abusifs, accidents du travail et mauvais traitements, il dénonce ces pratiques inhumaines et espère obtenir réparation."

" L’entreprise licencie mais n’embauche pas d’autres chauffeurs-livreurs pour compenser. À la place, l’entreprise "ubérise" son système.

La nouvelle direction a en effet trouvé la parade : elle travaille avec des chauffeurs-livreurs indépendants, qui n'ont pas les mêmes avantages sociaux que nous. Par exemple, ils n’ont pas le droit à des paniers repas, comme c’est notre cas. Ils sont donc plus rentables pour l’entreprise.Un calcul qui paie visiblement. En 2015, Le Groupe DPD a enregistré un chiffre d’affaire de plus de 5 milliards d’euros."

Le plus frappant dans cette histoire, ce n'est pas tant la politique patronale (on sait en effet de quoi ce dernier est capable...), c'est que le témoin en question, désormais handicapé, semblait évoluer dans un véritable désert syndical, malgré la taille de l'entreprise qui n'est pas l'épicerie du coin...

Et pourtant " Combattre la division et le dumping social ", c'est nécessaire et c'est rappelé ici :

les chantiers ne manquent pas...

Enfin, puisque tout doit se terminer par des chansons,

comme aurait dit le poète : "Pas facile, DPD, quand t'es entouré d'enc..és! "
Navré pour l'alexandrin...

Publié par Frédéric Maurin à 23:20pm
Avec les catégories : #dpd , #travail , #burn out , #la poste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires