Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

17 Avril 2013

5 mai : TOUS A LA BASTILLE ?

TOUS A LA BASTILLE ?

Le point d'interrogation serait-il de trop ?

Non. Mais je vous dirai pourquoi demain.

Tous à la Bastille le dimanche 5 mai 2013

L'affaire du salaud et menteur Cahuzac suscite une colère légitime.

Cette affaire n'est pourtant pas celle d'un homme seul, Pire que Cahuzac ? Notre CAC 40, l'Union Européenne, etc...

elle est symptomatique du pouvoir de l'oligarchie. Comment croire que la direction du PS, Moscovici en tête, ignorait ces magouilles ? Qui a fermé les yeux sur un rapport de 2008 à charge contre Cahuzac ? Le ministre sarkosyste du budget de l'époque Eric Woerth ! Qui a décidé de ne pas inquiéter Woerth dans l’affaire Betancourt ? Ce même Cahuzac ! Ces petits arrangements sont aussi pratiqués par le FN. En effet ; qui a ouvert le compte en Suisse de ce magouilleur, si ce n'est l'ex-dirigeant du GUD (groupe fasciste violent) Péninque… ami de la dirigeante du FN ? Et, celle-ci n'y trouve rien à redire ! Or Le Monde a révélé que dans "une bande virile, un univers clos, où on ne fait des affaires que dans l’entre-soi. Eymié et Peninque jouent les « rabatteurs ». Le premier adresse des clients au spécialiste des implants capillaires (Cahuzac). Le second, grand manitou des activités du clan, s’occupe, lui, de l’argent et des affaires." L'héritière du manoir de Montretout ne pouvait pas ne pas être au courant. Mais elle s'est tue comme les autres, car elle appartient bel et bien à cette caste d'exploiteurs et de fraudeurs. Les grands médias ont tous dénoncé Médiapart, le journal en ligne qui révélé l’affaire, mais qui sont leurs propriétaires ? Et, ce n'est pas le seul Cahuzac qui est responsable de l'évasion fiscale estimée au total à 600 milliards d'euros ! L’affaire Cahuzac comme l’affaire du Médiator assassin révèlent que la corruption est dans la nature même du capitalisme dont les lobbys achètent les soi-disant « élus du peuple » et le gouvernement qui les servent et se servent.

Le 5 mai, chassons tous les salopards !

Ces liens avec l'oligarchie font que tous les partis bourgeois (PS, MODEM, UMP, FN), au delà de divergences de façade le plus souvent, sont en accord sur la politique d'austérité. Celle-ci ne profite qu'à cette caste, provoque des souffrances sociales énormes (chômage, baisse du pouvoir d'achat, casse de l'école républicaine...) et des drames humains épouvantables (suicide de chômeurs et de salariés, France Telecom n'étant qu'un morceau de l'iceberg, dépressions, accidents du travail criminels car suite à un non-respect du code du travail...).

Tous ont soutenu ou laissé passer le contrat de sécurisation des profits (l’ANI) voulu et écrit par le MEDEF (avec le soutien de la direction de la CFDT) pour augmenter la flexi-précarité, ce qui ne fera que baisser les salaires et augmenter le chômage. Tous, de Valls à Le Pen en passant par Sarkozy, développent une politique raciste (chasse aux Rroms et aux Sans-Papiers, refus du droit de vote aux étrangers, réhabilitation du colonialisme...). Tous ont soutenu le plan de sauvetage des banques, principales responsables de la crise actuelle, tout en les laissant continuer à boursicoter comme avant et même plus ! Que reste-t-il de démocratique dans ce système ? Le peuple, sous l'impulsion des forces de gauche, Mélenchon y jouant un des premiers rôles, a refusé le TCE en 2005…. mais l'UMP et le PS ont adopté entre amis le traité de Lisbonne qui en est la copie conforme ! Le peuple vote en 2012 pour « le changement »… mais le gouvernement PS se révèle depuis un an l'ignoble continuateur de la politique sarkozyste. M. Ruffin, du journal Fakir, avait révélé avant même les élections 2012 « le plan de bataille de la Finance » qui ferait « plier » le capitaine de pédalo Hollande. En effet, ce dernier, comme l'avait annoncé J.L. Mélenchon, n'a pas résisté dix minutes (à supposer qu'il ait essayé) à deux régressions phares : le TSCG et la fin du CDI (consacré par l'ANI).

Mélenchon, ennemi public de la bourgeoisie

Et alors qu'une crise politique aiguë se fait jour, tous se rejoignent contre celui qui dénonce crûment et durement ces connivences et ces politiques communes, à savoir Jean-Luc Mélenchon.

De l'ignominieuse et calomnieuse taxation d'« antisémitisme » lancée par Harlem Désir à l’affirmation cent fois répétée que « Mélenchon rejoint Marine Le Pen »,

Mélenchon fasciste !

de fait, et de moins en moins sous-entendu, la bourgeoisie opte pour un « plutôt le FN que le Front de Gauche ». C’est la resucée du mot d'ordre des années 30 du Comité des Forges (MEDEF de l’époque) et de ses partis de « gauche » et de droite : « plutôt Hitler que le Front Populaire ».

Mais le FN est la roue de secours du système comme l'ont été hier Hitler et Pétain. Ainsi, après l'étape consistant à utiliser le FN pour poser soi-disant les « bonnes questions », après l'avoir « dé-diabolisé » (comme s'il l'avait réellement été !), PS, UMP, MODEM laissent le Front de Gauche seul ou presque critiquer le programme du FN. Comment ne pas être révolté par la différence de traitement médiatique pratiquée entre la dirigeante fasciste du FN et le Front de Gauche, Mélenchon en-tête. Aucun grand média ne dénonce la démagogie sociale du FN qui a pourtant un des programmes les plus libéraux ! Marine Le Pen ne vient-elle pas, d’ailleurs, d’adresser un message de condoléances au Parti Conservateur britannique pour la mort de Margaret Thatcher ? Cette évolution montre que l'oligarchie se réserve la possibilité de faire appel au FN en cas d'aiguisement de la crise politique !

Il est urgent d’agir et de mobiliser le peuple !

Mais il ne suffit pas de s'indigner de ce pouvoir du 1% qu'est l'oligarchie, il faut un changement radical d'organisation de la société décidé par une Constituante. C'est le sens de l'appel du Front de Gauche à la manifestation pour la VIème République, le dimanche 5 mai à Paris. L'objectif n'est pas simplement de virer les dirigeants les plus corrompus, mais d'organiser la société pour que les 99 % ne délèguent plus le pouvoir à quelques représentants dont les revenus, de plus en plus indécents, les déconnectent totalement de la réalité des travailleurs et de leurs familles. D’où l’appel à l’élection d’une « Assemblée Constituante ». Cette campagne de réappropriation de la politique par le peuple, voilà ce dont ne veut pas l'oligarchie qui accuse donc, par ses partis et ses médias, Jean-Luc Mélenchon de « populisme ». Voilà au contraire une action qui sera un grand moment d'éducation populaire concrète, comme l'ont connu le Venezuela sous l'impulsion d'Hugo Chavez et l'Équateur sous celle de Rafael Correa. Cette lutte pour la création d'une Constituante sera aussi une possibilité pour augmenter la conscience de la nécessité d’une socialisation des moyens de production qui comprend la propriété collective des moyens de production - ce à quoi notre campagne pour les nationalisations tend à contribuer-, et le pouvoir collectif sous la direction de la classe ouvrière.

Non au totalitarisme de la république des copains et des coquins !

Soutien total au tribun du peuple Mélenchon et à ses vérités qui démasquent les mensongesde l’oligarchie capitaliste !

Refusons de payer la crise pour faire payer les patrons !

Non aux guerres impérialistes ! De l'argent pour l'emploi, la santé, les salaires, les pensions et l'école !

Non à l'austérité imposée par l'Union Européenne !

La Coordination Communiste 59-62

5 mai : TOUS A LA BASTILLE ?

Publié par Frédéric Maurin à 09:29am
Avec les catégories : #Bastille , #mélenchon , #austérité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires