Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

27 Mai 2013

Anna Rosso-Roig : à Front renversé!

A mon sens, un mauvais signal :

Reprise texto du Figaro (les organes d'autre tendances ne semblent pas dire l'inverse) :

"Anna Rosso-Roig, candidate du Front de gauche à Marseille aux législatives de juin dernier, se présentera sous l'étiquette Front national aux municipales.

Candidate aux législatives en 2012 pour le Front de gauche au sud de Marseille, dans le IXe arrondissement, Anna Rosso-Roig devrait se présenter aux municipales sous les couleurs du Front national. Une recrue de choix pour le parti de Marine Le Pen. Une surprise au PCF où elle a milité plusieurs années. C'est un article du magazine Marsactu qui a révélé l'affaire ces derniers jours, mais cela fait déjà plusieurs mois que l'ex-candidate communiste a posé son choix.

«Anne Rosso-Roig s'est présentée à nous en octobre dernier, à l'occasion d'une visite de Steeve Briois», explique au Figaro Stéphane Ravier, responsable du FN à Marseille. «Elle nous a dit être très attachée au volet social de notre action politique. Elle a constaté que le Front de gauche était plus tourné vers son lointain que vers son prochain», ajoute-t-il. Ravier se réjouit de la venue au FN «d'une excellente militante» qui devrait «selon toute probabilité, être sur la liste de secteur aux prochaines municipales».

Âgée d'une quarantaine d'années, mère de deux enfants, Anna Rosso-Roig, qui a aussi un temps milité au PS, a indiqué avoir été séduite par Marine Le Pen, «bien plus modérée que son père sous la présidence de qui, honnêtement, je n'aurais pas adhéré». Mais cette catholique «de tradition», qui pratique sa foi «de plus en plus» a aussi justifié son choix par «la montée des intégristes». «Je suis respectueuse de l'islam comme religion tolérante, a-t-elle expliqué au Figaro, pas lorsque cette religion veut prendre le pas sur les autres». «J'ai besoin de prier, d'aller dans les églises, a-t-elle ajouté, et je ne vois pas pourquoi aujourd'hui, dans la société, il faudrait retirer les signes visibles de notre tradition comme la Noël...»

Côté communiste, le président de la fédération PCF de Marseille, Pierre Dharréville, se dit «profondément révolté par ce choix». «On se sent trompé, indique-t-il, mais il ne faudrait pas théoriser dessus». Selon lui, le cas d'Anna Rosso-Roig est en effet «isolé, sinon unique». «Il y a une incompatibilité totale entre nos valeurs et celles du FN», insiste le responsable du PCF, qui remarque que «aujourd'hui, son discours n'a absolument rien à voir avec ce qu'il était pendant la campagne des législatives». «Elle est prête à tout pour obtenir une place», regrette-t-il, dénonçant «une ambition personnelle, plus qu'un véritable choix politique».

Je conçois qu'Anna Ross-Roig puisse remplacer, par arrivisme?, la lutte de classes par la lutte de places, des races ou des religions.

"Cas unique", arrivisme, malaise spirituel...ok.

Mais il importe à mon sens justement de théoriser là-dessus.

Car, pour anecdotique que soit le retournement de notre pi(t)euse candidate, on n'a pas observé à ma connaissance le trajet inverse.

Car, théoriquement justement, on n'a pas affaire ici à un "électeur-client volatil" qui se déterminerait selon l'humeur du dernier coup de gueule, fait-divers, ou promesse clientéliste.

Alors quid de l'électeur lambda dont le jugement, et le vote, est modulé selon TF1 et ses clones ?

Il s'agit, je peux me tromper :

1/ d'une militante

2/ qui a du être à un moment ou à un autre jugée suffisamment crédible pour être investie candidate du Front de Gauche.

S'il y a course de vitesse entre le Front de Gauche et le Front National, les dernières photographies électorales (présidentielles, législatives partielles) montrent que le FN était déjà assez loin devant.

Avec cette affaire, le FN vient juste de prendre quelques mètres d'avance dans la banalisation.

Le résultat de la course étant incertain, le Front de Gauche n'aurait-il pas intérêt à reprendre au FN -et en vitesse- ce que celui-ci a volé à la gauche :

la souveraineté nationale.

...souveraineté nationale qui ne consiste pas à agiter obsessionnellement des drapeaux tricolores mais à mener des politiques monétaires, budgétaires et fiscales conformes aux intérêts du peuple (qui ne sont pas forcément ceux de l'Union Europénne).

C'était suggéré ici : L'Euro ou Le Pen ? et là :Votez Le Pen...

et cela reste, il me semble, un des propos essentiel du M'PEP

Publié par Frédéric Maurin à 13:28pm
Avec les catégories : #médias aux ordres , #m'pep , #front de gauche , #front national , #souveraineté nationale

commentaires

Tietie007 08/03/2015 20:37

Elle a vu la belle vitrine mariniste, elle est entrée dans la boutique et lorsqu'elle a vue l'arrière-boutique, elle s'est cassée rapidement !

Frédéric Maurin 08/03/2015 20:55

J'ignorais la suite...merci de l'information, c'est encourageant. En fait, peut-être préfigure-t'elle ainsi le comportement de l'électorat FN.