Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

10 Juillet 2012

Cumul-info-service

C'est, hélas, cigarette à la bouche, que je découvre Cumul Info Service

(si la gauche gagne, promis j'arrête)

La forme est drôle (j'en perds ma clope)... le fond est sérieux.

On retiendra, outre les argumentaires sur le cumul des mandats, la possibilité d'envoyer au parlementaire de notre choix un petit mot d'encouragement (rubrique "Agir près de chez vous") dans ce chemin de croix qu'est la sortie de l'enfer du cumul des mandats.

Evidemment, un changement dans la pratique des institutions ne préjuge pas de la politique menée. (On en reparlera et on n'a pas fini d'en parler : Appel à refuser la pacte budgétaire européen  ). 

Toutefois, pour la gauche qui croit encore qu'"il n'est de sauveur suprême,ni Dieu ni César ni tribun...", ce serait une avancée intéressante vers plus de collectif et moins de baronnies.

A utiliser donc sans modération, pour aider "Nôt' Président" à tenir un de ses 60 engagements pour la France.

Extraits :

C'est grave, docteur ?

Oui le cumul des mandats est une addiction grave pour la démocratie.

Pour la seule Assemblée Nationale, 339 des députés élus en 2012 en sont victimes. Parmi eux se distinguent les 179 socialistes qui s’étaient engagés à renoncer à tout mandat exécutif local avant fin septembre 2012.

Ce site s’adresse aussi bien aux élus qu’à leurs proches et à leurs électeurs. Il se tournera en premier lieu vers les députés socialistes qui ont déjà franchi une étape vers le sevrage et que nous souhaitons particulièrement encourager.

On y trouvera des conseils pratiques, des témoignages d'anciens cumuleurs ainsi qu’une méthode infaillible pour rompre avec le cumulisme en 90 jours.

Un dernier mot :  Cumul Info Service a été imaginé sur le modèle d’un célèbre site de coaching pour lutter contre le tabac.
Si vous souhaitez arrêter de cumuler ET de fumer, c’est ici.

Pourquoi j'arrête

La première étape consiste à vous convaincre du bien fondé du non-cumul.

En cliquant sur les boites de patch ci-dessous, vous ferez apparaître une série d'arguments  qui ont fait leurs preuves.

A vous d'y trouver ceux qui vous convainquent ou d'en ajouter d'autres de votre cru.

Chaque cumuleur est unique et sa façon d'arrêter de cumuler   ne sera pas celle de son voisin d'hémicycle ou de son camarade de parti.

Vous êtes prêt ? Cliquez sur la première boîte de patch pour commencer.

ARRETER LE CUMUL, C'EST PLUS DE TEMPS ET D'ENERGIE POUR SE CONCENTRER SUR L'ESSENTIEL

Contrairement à ce que beaucoup croient, les élus ne sont pas surhumains. Dans une société de plus en plus complexe, le travail parlementaire représente une charge colossale.

Aujourd’hui la France est régie par plus de 10 000 lois et 130 000 décrets, auxquels on doit ajouter 7500 traités et 17 000 textes communautaires. Des dizaines de textes, avec à la clé des  centaines d’études d’impact et des dizaines de milliers d’amendements,  sont débattus au Parlement.

Pour accomplir cette tâche, l’activité des "simples députés" est environ 70 % plus élevée que celle de leurs collègues qui sont aussi maire d'une ville de plus de 30 000 habitants ou président d'un exécutif local.

Vous n'êtes pas convaincu ? Cliquez sur la deuxième boite.  

etc... lire la suite sur Cumul Info Service

Publié par Frédéric Maurin à 23:12pm
Avec les catégories : #rupture tranquille

commentaires