Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

24 Juin 2012

Fête du Travailleur Alpin 2012

"Des vogues, mais pas de vagues" ? (1)

Si la fête des travailleurs alpins bougera en musique avec HK et les saltimbanks ne lâcheront rien , on bougera aussi en transport en commun avec le Parti Communiste Français Section de Saint-Martin d'Hères

Un voyage en "terres socialistes" ... donc évidemment sous les auspices de La concurrence libre et non faussée :

 

STOP à la privatisation de la TAG

                 La ligne 33 déjà exploité par le privé !

 Tout de suite une Régie pour gérer la TAG 

   TAG – VDF même combat pour les travailleurs des transports et pour les usagers !

 

Le SMTC autorise à partir de juillet 2013 que nos services des transports en commun de l'agglomération soient concédés à 100% au privé (sous-traitance) !

Des suppressions d'emplois en masse prévues à la TAG comme au VFD.

Nous disons STOP ! Revenons à une régie publique !

 

Le mode de gestion de nos transports en commun échappe totalement au débat public démocratique. En décembre 2011, le SMTC (syndicat mixte des transports en commun) présidé par le PS valide dans le silence le renouvellement de la SEM (société d'économie mixte) par une délégation de service public (DSP) de nos transport en communs. Le cahier des charges imposé aux entreprises concourant à ce marché public commence à être révélé.

Alors que la DSP, en cours, autorise déjà 30% de sous-traitance (ligne 33 , express crolle-grenoble-voiron..) pour la gestion de la « TAG », le futur cahier des charges qui devrait être appliqué à partir de juillet 2013 autorisera jusqu’à 100% de sous-traitance.

Nous avions précédemment dénoncé la gabegie financières de la gestion de nos transports public en SEM pour les VFD (Kéolis a ramassé 2 250 000 € en 5 ans) comme pour la TAG.

Pour la gestion de la TAG par la DSP en 2013 trois entreprises ont été retenues pour présenter un devis répondant aux cahiers des charges (partiellement connu) :  RATP Dir. ; Transdev / TAG ( rappelons que Transdev est sous contrôle de Véolia) ; Kéolis.

 

Le SMTC verse 300 000 € aux 2 entreprises qui n'auront pas le marché.

Petit calcul 300 000 € x 2 = 600 000 € d'argent public pour des devis !

 

Le directeurs de la TAG annonce déjà les suppressions d'emplois. Il se veut rassurant, en affirmant que ces suppressions se feront par le non remplacement des départs à la retraite.

C'est inacceptable avec le niveau de chômage actuel de sacrifier plus d'emplois, nous avons besoin d'emplois stables pour nos jeunes ! Comme nous avons besoin de chauffeurs qualifiés et non surmenés.

Cela fait trois ans qu'aucune négociation sur les condition de travail et les salaires ne se fait à la TAG au prétexte que Transdev/TAg doit rester compétitif pour obtenir le marché.

Par la mobilisation de la population et des travailleurs de la TAG comme de ceux des VFD tout est possible.

Nous communistes nous proposons d'imposer le retour en  Régie publique.

Imposons le retour en régie publique pour les transports comme cela a déjà été fait à Grenoble avec le retour en régie pour la gestion de l'eau !

 .

La privatisation de la ligne 33 donne un avant goût des conséquences pour les usagers en 2013 :

                       Bus en retard, arrêt non respecté, et suppression des lignes et arrêts « dit » peu rentables.

                      Tarifs en augmentations pour satisfaire les appétits des entreprises ;

     Toujours plus d'argent public pour les entreprises privées de transport ;

        L'entreprise qui aura, en tirant les prix, obtenu le marché (DSP) pourra sous-traiter. Les conséquences sont évidentes : Suppressions d'emplois, très bas salaires, conditions de sécurité bradés pour plus de profit, exploitation maximum des salariés.

         On parle de fermer le centre ville de l'agglomération aux véhicules polluants. Qui a des véhicules polluants ? Les petits revenus. On parle aussi d'interdire totalement les véhicules dans le centre de l'agglomération, il faudra prendre les transports en commun toujours plus cher. Qui sera encore pénalisé ? Les petits revenus. Demain Grenoble interdit aux pauvres ?? Vous dites : une Caricature ?

 

Communistes réaffirmons comme prioritaire :

                     la nécessité du retour en régie publique pour garantir un service public que qualité, moins couteux et sécurisé. Une baisse importante de tarif sera alors possible des abonnements à prix faible jusqu'à gratuit pour les scolaires, les petits revenus, les privés d'emplois avec l'objectif d'aller vers une gratuité totale.

 

                     la nécessité pour les travailleurs des transports d'avoir un statut garantissant leurs emplois et un déroulement de carrière linéaire. Un service public de qualité ne peut être rendu que par des travailleurs sous un statut protecteur.

 

                     leur refus de la délocalisation des VFD vers Saint-Égrève : un autre gâchis économique, encore 500 000€ pour aménager le minuscule dépôt de 30 bus au VFD !

 

 

                     que tous les transports en commun, VFD, TAG et SNCF ne doivent pas s'ouvrir à la concurrence libre et non faussée comme le prescrivent les directives de l’Union Européenne.

Abrogation du traité de Maastricht parce que nous refusons de faire croire aux travailleurs que l'Union Européenne du Capital puisse être réorienter vers du « social ».

Non à l'union européenne du capital, abrogation de Maastricht

Oui aux monopoles publics des transports en commun !

Pour combattre les politiques de l'UE du capital rejoignez nous  : ADHEREZ AU PCF !

 

NOM Prènom :.................................................................    .......………Adresse………….............................................................................

….........................................................................................Téléphone/Courrier électronique:………………....................

 

 

Retourner à PCF, BP 283, 38407 St-Martin-d’Hères Cedex,    Tél.  04 76 01 81 38       
mèl :
pcf.smh@wanadoo.fr         site  internet : pcf-smh.fr                                                 le 24 juin 2012

 

Au hasard du  Travailleur Alpin on trouvera aussi, et entre autres :

Les Amis de l'Humanité

Le Mouvement de la Paix

 

 

On trouvera même quelques occasions de casser sa tire-lire :

Secours populaire: Accueil

 

(1) "Des vogues, mais pas de vagues" : j'avais en tête ce mot de Vivre et penser comme des porcs quand on me faisait observer que "tant qu'on écoutait des chants révolutionnaires, on ne faisait ni réformes ni révolutions"

http://lumiere.ens.fr/~guerry/articles/vivre_penser_porcs_chatelet.html

Comme le suggèrait l'autre, il ne faut exclure ni les vogues ni les vagues...

 

 


Publié par Frédéric Maurin à 21:12pm
Avec les catégories : #rupture tranquille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires