Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

9 Juin 2010

Hier comme aujourd'hui : résistance !

L’association www.citoyens-resistants.fr/  a mis en ligne les interventions prononcées sur le plateau des Glières le dimanche 16 mai 2010.

 

J'ai eu la chance d'y assister. D'hier ou d'aujourd'hui, ils se battent encore contre le projet de Sarkozy de Défaire méthodiquement le programme du CNR

Ecoutons-les . Chacune de leur intervention merite qu'on s'y attarde. On en reparle ensuite... 

  

Léon Landini a fait partie des Francs-tireurs et partisans pendant l’Occupation. Le 12 octobre 1942, il participe au sabotage de la voie ferrée qui relie Saint-Raphaël à Cannes, provoquant le déraillement d’un train de marchandises allemand. Son action dans la résistance se poursuit pendant la guerre, jusqu’à Lyon où, de mai à juillet 1944, ses états de service totalisent une quarantaine de soldats allemands tués, plus de trois cents véhicules détruits et une quarantaine de déraillements. Léon Landini est aujourd’hui président de l’Amicale Carmagnole-Liberté des anciens Francs-tireurs et partisans - Main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI)

 

 

 

Serge Portelli magistrat et vice-président du Tribunal de Paris, sur la reprise en main de la justice par le pouvoir.

 

Walter Bassan Résistant, déporté au camp de Dachau, a lu un texte en hommage à Amédée Guy

 

 

Stéphane Hessel, Ambassadeur de France, ancien résistant, ancien déporté, co-rédacteur de la charte universelle des droits de l’homme, et Raymond Aubrac, Ancien Résistant, ex commissaire de la république, deux des parrains de l’association CRHA n’ayant malheureusement pas pu être des nôtres les 15 et 16 mai ont tous les deux tenu a laisser des messages diffusés lors du rassemblement.

 

 

François Ruffin, journaliste à “Là-bas si j’y suis” et à “Fakir”, plusieurs fois en procès dans l’exercice de son métier intervenu sur l’état de la presse et son indépendance aujourd’hui.

 

 

Odette Nilès, Résistante, arrêtée puis transférée au camp de Chateaubriand où elle devient "la petite amie" de Guy Môquet, avant de rejoindre les FTP

 

 

 

 

Dominique Liot (Agent EDF, membre des Robin des Bois, en procès pour avoir remis le courant aux foyers dans la difficulté).

 

 

 

 

Le Docteur Poupardin a été convoqué par la CPAM pour avoir prescrit pour ses patients en Affection de Longue Durée (ALD) des médicaments remboursés à 100%. C’est pour lui, une façon de s’opposer au morcellement comptable des malades et aux attaques qui sont faites à l’accessibilité aux soins par tous.

 

 

 

 

 

Didier Magnin, Président de CRHA

 

 

Publié par Frédéric Maurin à 21:47pm
Avec les catégories : #rupture tranquille

commentaires

oleg 29/11/2016 12:16

J’ai été en Pologne guand en Ukraine la guerre avait commencé. Là-bas, en Pologne on m’a ébouilllanté le bras et on m’a congédié sans l’assurance en me menaçant d'une justice sommaire parce que j’étais ukrainien d’origine russe. Je suis parti en France, à Nancy située en Lorraine. Là on m’a placé en procédure Doublin II 2003 pour m’obliger de revenir en Pologne et pour que je ne puisse pas plaider ma cause. Vous racontez des souffrances des réfugiés dans les pays en étât de guerre, mais dans les pays de l'UE on les fait souffrir exprès. Les autorités locales leur créent des conditions humainement insupportables, les trompent, ne leur versent pas des préstations sociales et les expulsent sans raison aux pays hostiles!

La préfecture de Metz a décidé de me renvoyer en Pologne mais j’ai contesté cette décision devant le tribunal administratif et j’ai gagné. Pourtant ce jugement a été cassé à cause de mon placement en procédure Doublin II (tandis que ce devrait être le Doublin III (2013) parce que je suis venu en France en 2014). Pour ne pas être renvoyé en Pologne il me fallait contester de nouveau mais mon travailleur social Elie, en abusant de ma confiance, m’a persuadé de ne pas le faire.

A la suite de tout ça j’ai été déporté en Pologne où je me suis trouvé emprisonné et ensuite déporté en Ukraine qui était toujours en étât de guerre. A présent j’habite ma ville natale Donetsk sous le bombardements quotidiens. Merci la France!