Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

3 Mai 2012

Nicolas Sarkozy : le courage d'un visionnaire !

À 2 jours du second tour de l’élection présidentielle, l’écart se resserre entre Hollande et Sarkozy (avec 52,5% contre 47,5 %).

Un bon fait-divers, pour faire diversion, monté en épingle par le parti de la presse et de l'argent peut encore influer sur les choix de consommation électorale de cerveaux disponibles (cerveaux chers à une télévision privatisée au prétexte du "mieux-disant culturel").

Rien n’est joué, comme le disait ce communiqué du M’PEP du 25 avril :
http://www.m-pep.org/spip.php?article2582


Aussi, une dernière revue de stress, qui s'ajoute à tous  Les maux du sarkozysme s'impose sur le thème du courage de Nicolas Sarkozy...

Sarkozy, c'est donc bien sûr le courage de Défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance

...mais c'est aussi cela :

  • Le courage de parler de « charges sociales » et non de « cotisations sociales ».

 II.- Sarkozy le visionnaire

  Frappe en Libye : l'alibi humanitaire...

Deuxième tour de l’élection présidentielle : prendre l’un pour dégager l’autre !

Communiqué du M’PEP

Le 24 avril 2012.

Le M’PEP appelle tous les citoyens à se rendre aux urnes le 6 mai pour empêcher un deuxième mandat de Sarkozy. Sa défaite n’est pas acquise. Pour autant le M’PEP n’apporte aucun soutien politique à François Hollande. En effet nous connaissons son orientation socio-libérale et européiste qui ne ressemble en rien à une politique de gauche.

En raison du score réalisé par Marine Le Pen au 1er tour, un succès de Sarkozy accentuerait encore son cousinage avec l’extrême droite xénophobe et liberticide. Une nouvelle vague de régression sociale déferlerait sur les classes populaires et moyennes. La voie serait alors totalement libre pour les marchés financiers, les grands monopoles et les oligarques européens. La victoire idéologique des libéraux et du MEDEF serait entière.

Une fois Sarkozy balayé, il sera temps de s’occuper de François Hollande. Arrivé à l’Élysée il ne pourra plus s’arroger le rôle d’opposant privilégié de « gauche » face à la droite. D’autant que les élections législatives de juin peuvent encore donner les moyens à la vraie gauche de faire entendre une vraie voix de gauche. Rappelons que ce sont les élections législatives les plus importantes, celles qui donnent le pouvoir réel, ce n’est pas la présidentielle.

Pour empêcher les politiques d’austérité que le PS veut mettre en œuvre, seules de puissantes mobilisations sociales seront efficaces. Le rôle de la vraie gauche et du mouvement social sera alors de proposer des modes d’organisation collective de résistance et d’action. Le M’PEP agira plus que jamais en faveur de la sortie de l’euro et de l’Union européenne pour restaurer la souveraineté nationale et monétaire, conditions indispensables pour mener d’authentiques politiques de gauche.

Publié par Frédéric Maurin à 22:52pm
Avec les catégories : #rupture tranquille

commentaires