Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

6 Octobre 2013

L'Europe vue de Grenoble

Reçue, cette invitation alléchante. Voir ci-dessous et en pièce jointe.

Soutenir l'actuelle majorité présidentielle et considérer que l'abandon de l'Euro est une nécessité.

Alors même que ce thème est pris en otage par le Front National et, car, laissé en jachère par la gauche de gauche, qui a oublié le sens de son Non à Maastricht, Traité considéré à l'époque comme "une assurance vie contre le socialisme" (Madelin).

Moi, je pense que cela ne doit pas être facile.

Mais, justement pour cette raison, cela m'inciterait à sortir de ma tanière pour y aller écouter voir :

Le MARDI 15 OCTOBRE 19 H
à GRENOBLE
Café de la table ronde - Place Saint André



La réunion est ouverte à tous

L’austérité généralisée actuelle, provoquée par la crise de l'Euro, accentue le chômage, les délocalisations, la remise en cause des services publics.
Le MRC, fort de son double non en 1992 contre la monnaie unique et en 2005 contre la constitution, considère que l'abandon de l'Euro est une nécessité et milite pour la construction d’une autre Europe.

Dans la majorité présidentielle, le MRC affirmera sa volonté à l’occasion des élections européennes de 2014.
Pour sortir de l’impasse et réorienter la construction européenne, il nous faut :

  • réorienter l’Europe : Il est urgent de rompre avec la doctrine du libre-échange qui la domine actuellement ; l’Europe ne peut avoir comme seul projet une austérité généralisée, elle doit retrouver l'ambition du progrès social pour tous ses citoyens,
  • organiser la sortie du système actuel de l'Euro, monnaie unique, qui ne fonctionne pas, pour permettre à chaque Nation de pouvoir mener une politique économique et financière adaptée à ses intérêts nationaux, et créer une monnaie commune pour les échanges internationaux,
  • développer les coopérations européennes dans des domaines stratégiques comme l'indépendance énergétique, l'e-économie, les normes sociales et environnementales, l'harmonisation des politiques industrielles,
  • proposer des solutions réalistes pour sortir de l’impasse : révision des objectifs de la BCE pour intégrer la croissance ; mise en place d’un véritable gouvernement économique,
  • respecter la souveraineté des États qui réside dans le peuple.

Publié par Frédéric Maurin à 01:36am
Avec les catégories : #Union européenne , #grenoble , #saint martin d'hères , #euro , #austérité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires