Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

14 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (5)

C'est juste une affaire d'agenda...
avant le 23 avril (et le 7 mai), il y aussi le 22 avril...

Publié par Frédéric Maurin à 06:29am
Avec les catégories : #vote

12 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (4)

mais juste une affaire d'élégance... de classe quoi !

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article153330

Il a bien raison, Carnouvas...
d'ailleurs beaucoup de parlementaires pensent comme lui, c'est dire !

Publié par Frédéric Maurin à 21:59pm
Avec les catégories : #ps , #hamon

12 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (3)

Juste une affaire de maux de communication, cela va sans dire... (mais mieux en le disant, quand même!)

Publié par Frédéric Maurin à 21:20pm
Avec les catégories : #marine le pen , #front national , #vote

12 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (2)

c'est juste de l'économie, ne vous y trompez pas.
pour ne pas dire de philosophie...

Publié par Frédéric Maurin à 09:09am
Avec les catégories : #macron , #alternatives économiques , #vote , #en marche

12 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (1)

c'est juste de l'économie, du "bussiness as usual". Comme d'hab, quoi...

 

Publié par Frédéric Maurin à 07:03am
Avec les catégories : #mélenchon , #fillon , #macron , #le pen , #ue , #vote

7 Avril 2017

Le Fakir est de retour...

surtout, comme d'habitude, n'en parlez à personne...

N'allez pas en tirer des conclusions bassement politiciennes...
ni religieuses,
ni judiciaires...
Que Pujadas fasse semblant de faire le boulot

 

en opposant un obscur candidat picard à Macron ne doit pas empêcher de lire ce numéro d'avril 2017  pour autant...

Publié par Frédéric Maurin à 23:08pm
Avec les catégories : #ruffin , #fakir , #merci patron , #denis robert

5 Avril 2017

Sola fide !

"Seule la foi sauve"
Or, les raisons de ne pas y croire sont nombreuses.
Excessivement nombreuses. Elles le demeurent et le demeureront...
On peut continuer à en rire à condition que ce soit en bonne compagnie...

Mais là, on fonce...

avec les copains, et néanmoins camarades (impossible de les citer tous, désolé)
On avance, partout où c'est possible :
Et, quelle que soit l'issue, on prépare activement sa caisse de grève au cas où, tant il est vrai qu' "Il n'est pas de sauveur suprême: Ni Dieu, ni César, ni tribun. Travailleurs sauvons-nous nous-mêmes: Travaillons au Salut Commun." (etc..)

 

Allez, EN MARCHE !

mais en toute dignité, évidemment...

Publié par Frédéric Maurin à 01:25am
Avec les catégories : #mélenchon , #ruffin , #macron

5 Avril 2017

Travail : tout de suite les grand maux !

esclavage, esclavage...allons donc !

ils n'ont donc rien compris ! Une bonne modernisation du dialogue social leur ferait le plus grand bien...

Publié par Frédéric Maurin à 00:28am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #travail , #cgt

4 Avril 2017

Le Front National, tu l'aimes... et puis tu le quittes !

Sur 35 416 communes, il a beaucoup été question ces derniers temps de la dizaines villes gérées par le Front dit National et gagnées par celui-ci souvent à l'occasion d'élections dites "triangulaires".
A croire qu'il ne se passe rien dans les 35 406 autres communes.
De plus, on en parle un peu moins, 400 élus ont quitté le FN depuis 2014 sur les 1 500 élus FN aux élections municipales de 2014, soit 28%, c’est un chiffre
considérable.
Et si on en parlait un peu, comme çà, juste en passant ?
A classer rubrique : fuyez la télévision...
Et, pour mémoire, un petit mot amusant du CSA:

Publié par Frédéric Maurin à 22:31pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #front national

2 Avril 2017

Oncle Bernard Maris

Publié le 30 mars 2017:

sous la plume de Gilles Raveaud

En attendant de le lire, rappelons que Bernard Maris admirait Keynes, (soit un bourgeois qui voulait "euthanasier les rentiers". Pas moins !).

Et savoir penser contre soi-même, en 1933, ce n'était pas simple :
John Maynard Keynes pouvait même sympathiser (…) avec ceux qui souhaiteraient réduire au minimum l’interdépendance entre les pays plutôt qu’avec ceux qui souhaiteraient la porter à son maximum. Les idées, la connaissance, l’art, l’hospitalité, les voyages : ce sont là des choses qui, par nature, doivent être internationales. Mais produisons les marchandises chez nous à chaque fois que c’est raisonnablement et pratiquement possible : et surtout, faisons en sorte que la finance soit en priorité nationale »

81 ans plus tard, en 2014, c'était aussi compliqué :

Heureusement que restent ses conseils avisés...

 

en attendant, puisqu'il ne s'agit que d'une simple affaire de temps,
place aux experts !

 

Publié par Frédéric Maurin à 23:59pm
Avec les catégories : #bernard maris , #keynes , #le plan b