Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

Articles avec #bernard maris catégorie

2 Avril 2017

Oncle Bernard Maris

Publié le 30 mars 2017:

sous la plume de Gilles Raveaud

En attendant de le lire, rappelons que Bernard Maris admirait Keynes, (soit un bourgeois qui voulait "euthanasier les rentiers". Pas moins !).

Et savoir penser contre soi-même, en 1933, ce n'était pas simple :
John Maynard Keynes pouvait même sympathiser (…) avec ceux qui souhaiteraient réduire au minimum l’interdépendance entre les pays plutôt qu’avec ceux qui souhaiteraient la porter à son maximum. Les idées, la connaissance, l’art, l’hospitalité, les voyages : ce sont là des choses qui, par nature, doivent être internationales. Mais produisons les marchandises chez nous à chaque fois que c’est raisonnablement et pratiquement possible : et surtout, faisons en sorte que la finance soit en priorité nationale »

81 ans plus tard, en 2014, c'était aussi compliqué :

Heureusement que restent ses conseils avisés...

 

en attendant, puisqu'il ne s'agit que d'une simple affaire de temps,
place aux experts !

 

Publié par Frédéric Maurin à 23:59pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #bernard maris , #keynes , #le plan b

21 Mars 2016

Oncle Bernard contre la loi dite "Travail"

et en finesse, comme toujours
et en finesse, comme toujours
En rappelant l'actualité de son oeuvre, c'est un bien bel hommage que lui rend Gilles Raveaud...

"L’une des plus insidieuses campagnes de dénigrement de ces dernières années fut celle menée contre le travail.

Non tellement contre la quantité de travail, car de temps immémorial le salarié et le domestique furent paresseux. Mais bien contre le travailleur en lui-même, l’être qui offre sa force et « franchit le seuil de l’entreprise en laissant toute espérance » (Marx).

Jamais le travail ne fut tant calomnié au nom du peu de travail, du privilège d’avoir un travail, de la stabilité du travail, de la sécurité du travail, et divers défauts comme le manque de productivité, de mobilité, de flexibilité, de mérite, d’initiative..."

Publié par Frédéric Maurin à 23:11pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #travail , #alternatives économiques , #bernard maris , #oncle bernard

10 Novembre 2015

Oncle Bernard, vu par Jacques Sapir

...et dessiné par Charb, évidemment...
...et dessiné par Charb, évidemment...
Repéré sur le blogue de l'auteur
Bernard Maris est mort, assassiné par des fanatiques et des lâches, avec ses collègues de Charlie Hebdo au début du mois de janvier 2015. Il est, à ce jour, le seul économiste a avoir payé de sa vie ce qu’il écrivait.
Un livre à sa mémoire sera publié en janvier 2016, et l’on m’a demandé d’écrire le chapitre sur l’économiste, que je connaissais bien. Mais, le texte que j’ai écrit pour ce Tombeau de Bernard Maris (comme on disait au XVIII ème siècle) s’avère être trop long. Je le publie donc ici pour saluer la mémoire de ce grand économiste qui fut aussi, et peut-être surtout, un ami.

Bernard Maris laissera le souvenir d’un remarquable professeur d’économie, d’un homme aux immenses capacités pédagogiques, qui savaient intéresser et même fasciner son auditoire, et qui entraînait sans peine les étudiants sur la piste des principaux concepts et débats de l’économie. Ses élèves, et ils furent nombreux, le diront tout à loisir. Il fut donc économiste par décision, pédagogue par vocation et journaliste par accident. Il lui arrivait d’en plaisanter, même s’il avait bien conscience de continuer cette pédagogie de l’économie quand il écrivait pour Charlie-Hebdo ou qu’il faisait différentes émissions à la radio.

(la suite ci-dessous...)

Publié par Frédéric Maurin à 22:42pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #charlie hebdo , #bernard maris , #Jacques Sapir

7 Janvier 2015

Longue vie à Charlie !

Longue vie à Charlie ! Longue vie à Charlie !
Longue vie à Charlie ! Longue vie à Charlie !
Longue vie à Charlie ! Longue vie à Charlie !
Longue vie à Charlie !
Je ne sais pas dessiner.
Je ne trouve pas les mots.
Je ne connais pas leurs proches.
Face à l’horreur, j’ai juste une idée en tête.
Charlie Hebdo a souvent, si ce n’est toujours, été à la pointe du combat contres tous les obscurantismes, tous les fascismes.
Tous les fascismes, quelles que soient les couleurs dont ils s’habillent : qu’ils usurpent ici le Bleu-Blanc-Rouge de la République ou ailleurs le Vert de l’Islam.
Les fascislamistes, puisqu’il s’agit d’eux, qui ont commis ces meurtres ne se sont pas trompés de cible.
Ils n’attaquent pas leurs « frères » d’extrême-droite qui, ici, désirent comme eux le choc de civilisation, se nourrissent des mêmes logiques de haine.
Je me souviens que, quand ceux-ci étaient du bon côté du manche, de 1940 à 1944, ils faisaient la même chose aux mêmes p
ersonnes. Des meurtres.
Alors, à tous à ceux-là, quelle que soit leur couleur, je veux juste leur dire que du Charlie, on en a du stock.
Et on va vous en faire bouffer 3 fois par jour.
A perpétuité.
Et même, pour ceux qui y croient, pour l’éternité.
Vous verrez, ce sera drôle.

Voltaire concluez ses courriers par un "Ecrasons l'infâme".

Je ne lui arrive pas à la cheville, mais je prends.

Longue vie à Charlie !

Publié par Frédéric Maurin à 20:09pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #presse libre , #france , #République , #charlie heddo , #charb , #tignous , #cabu , #wolinski , #bernard maris , #oncle bernard