Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
RUPTURE TRANQUILLE

RUPTURE TRANQUILLE

Bloc-note de rupture avec l'Union pour Minorité de Privilégiés (UMP), désormais macronisée

Articles avec #ue catégorie

12 Avril 2017

Ceci n'est pas une consigne de vote (1)

c'est juste de l'économie, du "bussiness as usual". Comme d'hab, quoi...

 

Publié par Frédéric Maurin à 07:03am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #mélenchon , #fillon , #macron , #le pen , #ue , #vote

14 Mars 2017

L'ironie : c'est (très) difficile à manier...

D'un naturel joueur, j'ai partagé - via un réseau asocial social bien connu -  l'article suivant dans un groupe d'extrême-droite :

...avec l'introduction suivante :

"Comme quoi, la construction européenne, çà marche !"

Outre le fait que ce partage a été repris un nombre de fois
inhabituellement élevé par rapport à mes autres "livraisons", il a été également commenté en ces termes (*) :

"si c'est vrai chapeau"

"Bizarre je ne les ai pas encore vu devant les mosquées, ça me paraît bien lent tout ça allez hop hop hop on y va et que ça saute"

"Si ça pouvait être vrai... Car il y en a du travail et des collabos gauchos à éliminer! Beaucoup on déjà dressé des listes de noms."

"que quelques uns soient conscients qu'il faille se préparer à se défendre me rassure un peu, mais trop peu nombreux hélas !"

(*) comme je suis aussi gentil, (et que je n'ai pas que çà à foutre) je ne reproduirais pas ici tous les commentaires.

Voilà, voilà... le tourisme en "fachosphère", c'est pas tous les jours facile facile, quoi...

Allez, on oublie.
Musique !

Publié par Frédéric Maurin à 08:27am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #extrême-droite , #ue , #fachosphère

22 Février 2017

L' Union Européenne à la retraite

 

Plusieurs organisations politiques progressistes de pays de l’Union européenne ont adopté la plateforme politique suivante pour la sortie de l’euro, de l’Union européenne (UE) et de l’Otan.

Les signataires, membres de la coordination européenne, ont pour objectif d’organiser un front international à l’échelle européenne. Ils travaillent à rassembler très largement toutes les forces progressistes et démocratiques qui œuvrent pour la défense des intérêts des classes populaires et moyennes, pour la sortie de l’Otan, de l’Union européenne et de l’euro, pour la souveraineté nationale des peuples, pour la démocratie et pour le plein-emploi.

La coordination européenne organise le 4 mars à Paris une réunion publique

de 8h30 à 20h : 30, rue Cabanis 75014.

Inscrivez-vous dès maintenant, places limitées :
secretariat@pardem.org


Pourquoi est-il nécessaire de sortir de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN si l'on veut construire des politiques favorables au peuple, à la justice sociale et à de nouvelles coopérations internationales basées sur l'équilibre des échanges ?

Venez débattre avec des organisations grecques, italiennes, françaises, espagnoles, autrichiennes, portugaises...

Pour accéder au programme : CLIQUEZ ICI

Ouvert à tous...

Publié par Frédéric Maurin à 23:29pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #ue , #Union européenne , #euro , #pardem , #mélenchon

2 Février 2017

Pénélope et François: çà suffit !

Bon, on doit avoir fait le tour du sujet.

Pénélope par-ci, François par là... Basta !

376 000 signatures pour demander la restitution de 800 000 €, c'est bien, mais c'est le boulot de la justice, çà!

(https://www.change.org/p/madame-fillon-rendez-nous-les-800-000-euros-penelopegate?source_location=minibar)

Et, la Justice, elle a besoin de temps (et pas seulement de temps selon le Syndicat de la magistrature, mais c'est une autre affaire...)

 "Les Républicains" ont d'ailleurs de bons avocats.

(j'en garde même un souvenir un peu amer ! )

Alors, soit le Canard Enchainé donne dans la dénonciation calomnieuse et la diffamation, et il sera écrasé sous les dommages et intérêts. Cuite, la bête !

Soit il a raison auquel cas on s'y abonne, on y lit AUSSI les autres articles, et ... de grâce, on tourne cette triste page Fillon:

Comme çà, on pourra s'occuper un peu des copains :

voire même essayer de faire un peu de politique ?

Ce ne serait pas si idiot, la période pourrait même s'y prêter.

et, pourquoi pas encore...

un retour au réel...

Alors, une dernière...

Et on en finit !

Je formule le voeu d'une journée sans Fillon.

14 février, la St Valentin, ce serait pas mal...

Un jour pour respirer. Au moins un jour, en attendant un
printemps radieux.

Chiche ?

 

Publié par Frédéric Maurin à 23:53pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #pénélope fillon , #les républicains , #ue , #juncker , #fillon

10 Janvier 2017

JEAN-CLAUDE JUNCKER DOIT PARTIR !

C'est l'angle du dumping fiscal organisé qui est choisi dans cette pétition :

 

 

On peut évidemment en choisir d'autres...

et ce sans attendre le 9 mai prochain...

Publié par Frédéric Maurin à 23:42pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #JEAN-CLAUDE JUNCKER , #ue , #pardem , #LuxLeaks

22 Juillet 2016

Eléments pour un Frexit progressiste (2)

Le (1) est ici mais on va pas y passer la nuit non plus.

Suite donc, avec Mémoires des Luttes, toujours bon :

(...) Force est d’admettre que la gauche ne dispose pas aujourd’hui des moyens de résoudre les contradictions de la situation historique et que l’hégémonie « sortiste » appartient au camp des forces réactionnaires et xénophobes dont le projet a le mérite de la clarté : sortir pour redonner sa pleine autonomie au patronat national face à son homologue allemand dominateur, gagner de nouvelles marges de manœuvre nationales dans une concurrence internationale exacerbée et accroître l’exploitation des travailleurs nationaux par le patronat national dans le cadre d’une société disciplinée, tenue par un Etat et un parti forts.

Pourtant, et même dans ce contexte, le « Lexit » (« Left Exit » / « sortie à gauche ») est l’orientation que doit aujourd’hui poursuivre la gauche pour s’ouvrir un futur [5]. Elle doit le faire en l’accompagnant d’une proposition visant à définir une autre association européenne – rebaptisée – dont les bornes politiques se situeront entre la coopération inter-étatique poussée et l’intégration solidaire sous contrôle démocratique [6]. Le gauche doit élaborer cette proposition – aujourd’hui en chantier et non consensuelle en son sein – partout en Europe en affirmant, contrairement à l’extrême-droite, qu’un projet internationaliste de sortie est impératif et qu’il s’agit de briser le système européen pour rendre aux peuples leur dignité, leur autonomie et leur pouvoir d’implication face à ceux qui les exploitent, fussent-ils « nationaux ».

Elle doit s’y appliquer d’autant plus que contrairement à ce qu’assènent les médias et l’eurocratie pour effrayer les opinions et se remobiliser, la structure opérationnelle UE ne va pas se désintégrer comme cela, ni se réformer. Elle continuera de fonctionner, sous sa forme zombie, pour ce qu’elle sait faire (administrer les intérêts des marchés financiers et du libre-échange). (...)

"Les projets de « transformation démocratique » de l’Europe, à la façon du DiEM25 de Varoufakis, qui se propose de perdre dix nouvelles années à poursuivre une chimère, ouvrent des boulevards aux extrêmes droites européennes qui ne doivent pas en revenir d’avancer ainsi sans rencontrer la moindre résistance (lire « DiEM perdidi »). Le stéréotype de « la nature politique qui a horreur du vide » a beau être usé jusqu’à la corde, il continue de dire quelque chose de vrai. Les extrêmes droites, qui n’en demandent pas tant, demeurent seules à capter le discours de l’eurocritique et surtout à en imposer la forme."

"L’UE en effet ne disparaîtra complètement que quand elle sera remplacée par autre chose. Car, le besoin, voire la nécessité, de collaboration entre les États européens perdure. Ce besoin aujourd’hui s’exprime sur trois points, qui sont justement les points sur lesquels l’UE a failli : la démocratie des institutions et la garantie de la souveraineté des peuples, la sécurité et le développement économique."

"Le Brexit remet donc en cause ce qui constitue aujourd’hui la colonne vertébrale de la politique qualifiée d’européiste, que ce soit celle de François Hollande ou celle d’Angela Merkel. Le choc va donc bien plus loin que celui de la sortie de l’UE d’un pays, la Grande-Bretagne, dont l’appartenance à cette dite UE était en fait des plus lâches. Cette crise de la stratégie européiste est un point de rupture. Ce n’est qu’en nous débarrassant de l’aporie européiste que nous pourrons réellement penser la construction de l’Europe."

Publié par Frédéric Maurin à 23:48pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #frexit , #ue , #euro , #lexit

27 Juin 2016

Eléments pour un Frexit progressiste

Eléments pour un Frexit progressiste
Pour resituer les enjeux d'un Frexit, on peut cliquer ici ou relire cela :
Pour le reste, en grève ce 28 juin toujours pour les mêmes raisons, je vous laisse le soin de faire la synthèse.
Amusez-vous bien...

"Un voisinage aussi injuste que désastreux est en train de se construire entre le peuple et les forces réactionnaires, comme si seules ces dernières offraient une porte de sortie hors d’un système politique de plus en plus détesté. Si aucune perspective de refondation politique n’est proposée, si cet appel n’est pas entendu, les forces césaristes parviendront aux portes du pouvoir. Il ne faudra pas dire alors qu’on ne l’avait pas voulu. Car, oui, cet aboutissement a été accepté, voire alimenté, par une volonté tenace et idéologique d’imposer un système dont l’échec est patent depuis des années."

Le Brexit avorté donnera également un nouvel élan aux partis de la droite dure qui émergent actuellement dans plusieurs pays européens. Ces partis s’adressent ostensiblement aux « petites gens » qui ne se sentent pas représentés et qui se considèrent comme les perdants de l’économique. Mais les programmes économiques de ces partis sont antisociaux et ne feraient qu’augmenter les inégalités. Ils usent et abusent des griefs de la classe pauvre et de la classe moyenne pour augmenter encore le pouvoir des riches.

Ce qui manque en Europe, ce sont des partis de gauche qui prennent au sérieux la nostalgie romantique du nationalisme - opposé à la mondialisation qui broie tout - et la fusionne avec une politique socialiste. Les sociaux-démocrates jouaient ce rôle autrefois, mais sous Blair, Schroeder et Hollande, ils ont dérivé dans la sphère de la mondialisation antinationaliste et néo-libérale. Le nationalisme est devenu, pour eux, un vilain mot. Cela, au moment même où le nationalisme jouit d’une nouvelle popularité en devenant l’ancre des gens ordinaires perdu dans la mer du néo-libéralisme arbitraire.

L’espace qu’ils ont laissé vide sera rempli par le fascisme.

"En 1989, la chute du Mur de Berlin ouvrait une ère où les dirigeants occidentaux ont espéré étendre leur domination sur le monde entier, dessaisir les peuples de leur liberté, et en profiter pour imposer des reculs sociaux littéralement sans précédent.

La suite n’est pas écrite. Mais un formidable retournement du rapport de force s’est esquissé le 23 juin 2016. On suggère à tous les progressistes d’en mesurer l’ampleur.

Et le sens."

"La seule organisation de ce référendum en Grande-Bretagne a brisé le tabou de l'intégration supranationale à sens unique, sans pause, sans retour, ni arrêt possible. Se maintenir dans le carcan des traités actuels n'est plus le seul avenir imaginable, de même que l'éventuelle récupération de certaines compétences de souveraineté et de moyens de contrôle démocratique. Une Europe aux souverainetés amputées et paralysées ne saurait devenir une puissance, surtout face à la crise multiforme - économique, sociale, migratoire, politique, culturelle, morale - qui frappe notre continent. Nous pensons que beaucoup de réformes importantes peuvent être réalisées dans le cadre des traités actuels, dans l'esprit de l'accord qui avait été conclu avec le Royaume-Uni et qui n'entrera donc pas en vigueur. L'Observatoire de l'Europe décline plusieurs de ces propositions tout au long des articles qu'il publie. Celui-ci qui suit va plus loin. Laissant nos craintes et nos préjugés de côté, le moment est venu de bâtir l'Europe des résultats. Celle qui pourrait donner, qui-sait, aux Anglais, aux Suisses à d'autres encore, le désir de nous y rejoindre... Ce sont les bases d'un nouveau traité pour sauver la construction européenne des chimères fédéralistes et des vieilles folies supranationalistes qui ont fait tant de mal à notre continent."

Contre les effets d'une économie de marché ouverte où la concurrence est "libre et non faussée", c'est le moment de reparler peut-être aussi de la Charte de la Havane...

Publié par Frédéric Maurin à 22:41pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #frexit , #brexit , #gauche , #Union européenne , #ue

1 Juin 2016

Y en a M A R R E ?

« M.A.R.R.E. ! » (Mer, Air, Rail, Route, ENSEMBLE)...j'emprunte la belle formule aux voisins du PRCF:

"Oui les travailleurs des transports, s’ils clament ensemble « M.A.R.R.E. ! » (Mer, Air, Rail, Route, ENSEMBLE), peuvent « tirer » l’ensemble des salariés et au-delà, tous ceux qui saisissent que, dans le cadre du capitalisme et de son UE, une agonie sans fin attend la France des travailleurs… et sa jeunesse précarisée : elle est là la vraie violence, et elle est procède avant tout du système capitaliste en crise systémique !"

Bon après, c'est une formule...mais la technique de saucissonnage du gouvernement exigerait effectivement l'unité d'action "Tous ensemble et même temps".

Publié par Frédéric Maurin à 23:34pm - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #ue , #grève , #loi travail , #el khomri

8 Février 2016

Merci Patron : Merci Lordon !

Aux misérables qui ne l'auraient pas reçu :
courez acheter Le Monde Diplomatique de février 2016 !
Et pas seulement pour la relation que fait Frédéric Lordon du film "Merci Patron!"

( justement : pas de mono-idéisme car la vie, ce n'est pas que du cinéma )

"Ce n'est pas un film, c'est un clairon, une possible levée en masse, un phénomène à l'état latent. De cet évènement politique potentiel, il faut faire un évènement réel."

Le dernier Diplo, il faut l'acheter pour tout le reste aussi :

Merci Patron : Merci Lordon !
même pour éviter cela !

car c'est important la mémoire...

Voilà, c'est tout ?
Non.
Le sommaire intégral est là :

Publié par Frédéric Maurin à 00:07am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #djihad , #Alzheimer , #lordon , #merci patron , #lybie , #ue

7 Février 2016

Un message de Ruptures

ou comment prendre Parti pour l'Emancipation de la Presse...
UN MESSAGE DU MENSUEL RUPTURES

Par le Parti de l’émancipation du peuple (ex-M’PEP).

Le 6 février 2016.

Le Parti de l’émancipation du peuple a régulièrement informé de la mise en place et du lancement du mensuel Ruptures. Il a appelé ses adhérents et sympathisants à s’abonner au seul mensuel prenant nettement position pour la sortie de l’euro et de l’Union européenne, pour l’indépendance nationale, pour l’amitié et la coopération entre les peuples.

Nous transmettons ci-dessous un message de sa rédaction.

Le Parti de l’émancipation du peuple.

--------------------

Chers amis,

Cela fait désormais presque un an que notre mensuel, Bastille République Nations, a lancé une opération de financement participatif afin de devenir Ruptures. Ce successeur est bel et bien né en juin 2015, et ce, en particulier grâce à votre soutien, notamment par l’annonce de cette naissance via votre réseau.

Nous vous en remercions une nouvelle fois.

Et nous espérons que ce mensuel vous a jusqu’ici intéressé, et a répondu à vos attentes. Le questionnaire récemment envoyé à nos lecteurs – dont le nombre s’est significativement accru – témoigne d’une satisfaction de ceux-ci, avec naturellement des remarques, des critiques, des suggestions.

Le n°6 vient de paraître. Il nous faut désormais trouver un second souffle, c’est-à-dire élargir encore le nombre de nos abonnés afin d’atteindre le seuil de l’équilibre économique.

C’est pourquoi nous nous permettons de nous adresser à vous une nouvelle fois. Nous vous serions reconnaissants d’attirer l’attention des internautes et de vos contacts sur une offre promotionnelle comprenant l’envoi du précédent numéro, du numéro en cours, et de celui à paraître fin février – le tout, pour 9,80 euros.

Cette offre, qui vise à faire découvrir Ruptures à tous ceux qui n’avaient pas saisi cette chance précédemment, est limitée au 20 février. Elle est réservée aux souscriptions en ligne.

On y accède par http://ruptures-presse.fr/abonnement/

Ruptures, journal indépendant, radicalement eurocritique, a d’abord et avant tout la volonté d’informer, et ce, afin de donner aux citoyens les éléments et les moyens de penser par eux-mêmes, de s’engager efficacement dans des combats pour le progrès social, la souveraineté du peuple, l’indépendance nationale.

En ce sens, cette contribution en vue de mieux faire connaître notre mensuel rejoint probablement vos propres combats. Nous vous en remercions par avance.

Bien cordialement,
L'équipe de Ruptures

Bonne chance à Ruptures donc, on fera le point dans quelques mois.

Tiens, au hasard, prenons date pour le 9 mai prochain...

Publié par Frédéric Maurin à 07:46am - Voir le commentaire ()
Avec les catégories : #ruptures , #parti de l'émancipation du peuple , #pep , #m'pep , #Union européenne , #ue , #euro